La réalité est ce que l'imagination fait d'elle _Charmant _ David Safier_

Affichage : 1 - 15 sur 20 RÉSULTATS
Akata Appréciation Auteur (e) par ordre alphabétique Auteur(e) en A Les maisons d'éditions Manga shojo Très bonne lecture

Perfect world T11 de Rie Aruga

Extrait en image :

Mon avis :

Ce shojo réserve bien des surprises. Je suis bien contente de continuer à suivre la vie d’Ayukawa et Kawana. Leur évolution est charmante. Le couple en a vu des vertes et des pas mûres. Leur relation est en soi une belle réussite. Ils se sont battus pour eux et contre eux-mêmes. Ils ont lutté pour être ensemble. Leur entourage ne les a pas toujours aidés. J’ai été émue aux larmes. 

Il traverse une période pas facile, ils veulent un bébé, mais la procréation médicalement assistée (PMA) n’a pas réussi. L’adoption devient une évidence. Comme l’explique la mangaka dans la postface, ce n’était pas son choix, mais celui de l’éditeur de ne pas faire aboutir la PMA et de parler de l’adoption. Certains diront que c’est pour rallonger la sauce. Eh bien ! C’est la meilleure eau utilisée pour rallonger la sauce. Elle est restée onctueuse. Le chemin n’est pas simple, mais Ayukawa et Kawana sont fin prêts. Reste à savoir quand ils auront le bébé ? Comment réussiront-ils à s’en occuper ? Et si leur espoir et leur rêve sont comblés. Au vu de mes questions, vous aurez compris, je n’ai pas eu de doute sur l’issu de ce manga, mais cela ne m’a pas empêché d’avoir été ému aux larmes.  

Note : 4.5 sur 5.

Tome précédent :

D’autres avis :

Kasane, la voleuse de visage Manga Seinen

Kasane, la voleuse de visage T7 de DARUMA MATSUURA


Mon avis :

Au début, je n’avais pas trop envie de le lire. Je redoutais sa lecture presque autant que j’en avais envie. J’avais un peu peur que ce soit une suite pour une suite. Le tome 6 m’avait mis mal à l’aise. J’avais peur du tome 7, peur qu’il soit pire.

Le tome 7 est dans la ligne du tome 6. Il est assez sombre, il ne déroge pas du tome 6. C’est une suite logique tout en étant surprenante.

Nogiku et Kasane se dévoilent leurs vrais visages. Des révélations et tout en restant plein de mystère. Je pensais en savoir un peu plus, puis à la fin, je me suis dit à bas non. J’avais qu’une hâte aussi, c’est de revoir Kasane sur les planches du théâtre et qu’elle recommence à exercer son art. Elle semble devenir plus belle…

Habuko prend une place plus importante et j’en ai appris plus sur son rôle au moins un mystère : un peu plus élucidé. Pourquoi il lui colle au basque? Mais comme tout dans cette série, tu fais trois pas en avant, et ensuite tu fais trois pas en arrière. Cela entretient le suspense.

La série est toujours aussi addictive, une fois fini ce tome. Il me fallait la suite le tome 8. Alors je suis allée le réserver sur le site de la bibliothèque.

En résumé : C’est une superbe suite, même si ce n’est pas un coup de cœur. Elle est belle. Je suis contente d’avoir retrouvé la lumineuse Kasane. Une belle addiction cette saga. 🙂

NOTATION : 18/20

Note : 4.5 sur 5.

Tome précédent :

Tome suivant :