La réalité est ce que l'imagination fait d'elle _Charmant _ David Safier_

Affichage : 31 RÉSULTATS
Auteur (e) en M Auteur (e) par ordre alphabétique Auto éditions Bookelis Lecture pas appréciée Les maisons d'éditions Par genre Thriller

Jolis jardins maudits T1 De l’arsenic dans les azalées de Dale MAYER

Cher(e) voyageur(e),

Citations :

« Goliath passa lui aussi à toute vitesse. L’énorme chat frôla le mollet de Doreen au passage.
— Oh, pour l’amour de Dieu.
Elle enleva l’oiseau du dos de Mugs du revers de la main. Il sauta instantanément sur son bras et glissa étrangement jusqu’à son épaule.
— Thaddeus est là. Thaddeus est là, lui cria-t-il à l’oreille. »

Mon avis :

Je n’ai pas aimé, j’ai longtemps hésité à abandonner, mais je me suis forcée à le lire jusqu’au bout : un peu parce que c’est un autoédité traduit, un peu par espoir que ça s’améliore. 

Doreen est une trentenaire qui a tout perdu : prestige, argent, amour… Son ex-mari et sa redoutable nouvelle copine _ avocate de Doreen _ l’ont laissée démunie. Heureusement, sa grand-mère Nan est là, elle lui a cédé sa maison. Une vieille bicoque qui manque d’entretien et son jardin maudit. Elle arrive à la maison avec son compagnon de voyage Mugs. Elle ouvre la porte. Un fauve aussi grand que Mugs les salue, ils en sortent tous les deux un peu bousculés et échevelés. Goliath est un chat-chien au caractère fluctuant. Doreen n’est pas en reste niveau surprise, car sa grand-mère avait également un perroquet gris du Gabon Thaddeus qui a le sens de l’à-propos. Le trio d’animaux va semer la zizanie. Qu’est-ce que Mugs tient dans la gueule d’ailleurs ? Ne serait-ce pas un doigt ? Mais où est-ce qu’il l’a pris ? 

Le résumé était alléchant, certaines scènes sont comiques et elles expliquent que je me sois accrochée. Simplement, la zizanie est présente du début à la fin de l’enquête. Si elle était rafraîchissante, elle finit par être grosse comme une maison et agaçante. Les protagonistes humains sont tellement clichés. Puis, c’est un tel micmac. 

Doreen est blonde. Vous me voyiez venir ! Croyez-moi, vous êtes loin du compte ! Elle n’a jamais travaillé encore moins fait chauffer son eau pour le thé. Elle regarde la cuisine de sa grand-mère avec horreur. Par contre, elle n’a jamais jardiné. Elle a juste supervisé le travail du jardinier de son domaine et la voilà jardinière en herbe. Elle n’a pas un sou en poche, son instance de divorce étant clairement mal barrée. Heureusement, Nan a égaré des sous dans tous ses manteaux. Elle est donc loin de savoir cerner les gens vu le coup fourré qu’on lui a fait et pourtant elle détricote les suspects comme une pro. J’arrête là. Le policier en herbe est aussi un cliché plus âgé que Doreen, sexy avec des biceps aussi large que sa taille… Aïe ! Ouille ! Et surtout, il se plaint de Doreen. Elle a la fâcheuse tendance à empiéter dans son enquête. Pourtant, ses protestations sont molles, et finalement, il n’apporte pas grand-chose. Je m’arrêterais là. 

En bref, j’étais bien contente de tourner la dernière page. C’est dommage, car l’idée des trois animaux est vachement marrante même si c’est gros comme une maison. Thaddeus aura été la bonne note de l’histoire et le personnage le plus abouti.

Note : 4 sur 5.

2 réponses à “Jolis jardins maudits T1 De l’arsenic dans les azalées de Dale MAYER”

  1. Avatar de ducotedechezcyan

    ça avait l’air fun, dommage que tu aies dû te forcer pour finir…

    1. Avatar de Les paravers de Millina

      Oui le speech était franchement sympa. Il y a de l’idée mais trop four tout et cliché a mon goût.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Agréable lecture Auteur (e) en K Auteur (e) par ordre alphabétique Auto éditions Aventure Historique Les maisons d'éditions

Les âmes pirates T2 La Vindicta de J. K-GRAS

Fragment de livre en guise de mise en bouche :

Ce souvenir me remplit de fierté. Non pas parce que j’ai sauvé Leng. Je m’en balance de ce pauvre type que je tuerai dès que je récupèrerai mon navire. Si je suis fier, c’est parce que je me suis opposé à eux. Les bonnes gens. Ceux qui regardent et qui se taisent. Les puissants de ce monde commettent des crimes ignobles en toute impunité. Comme accepter d’enchaîner et de violenter un Africain de la naissance à la mort sans aucun autre motif que le profit qu’ils vont en tirer. Ça ne leur pose pas de problème.

Mon avis :

Une suite qui ne correspondait pas trop à mes attentes !
Malgré tout, j’ai bien aimé. C’est une lecture agréable, mais j’ai eu plus de mal à être happée, à accrocher. Ce second tome prend une tournure un peu trop dramatique et tragique. Cet aspect a tendance à me perdre surtout en ce moment. J’avais besoin de quelque chose de plus léger.
Un changement de protagoniste !
Ce changement se fait au profit du pirate et amant de Florence d’Acre, Steven Kelly. Florence a pris le large avec son navire et son équipage, et l’a laissé seul sur Tortuga. Il est fou furieux et en colère. Pour couronner le tout, il a des créanciers à ses basques.
Il n’a plus qu’une idée en tête : reprendre son navire et retrouver Florence. Son temps est compté. Tout d’abord, il lui faut un navire qui le veuille bien à son bord. La tâche s’annonce ardue, surtout quand la moitié de ces navires appartiennent à ses créanciers. Qui va-t-il bien pouvoir entourlouper ?
En tout cas, il ne peut pas abandonner son navire et Florence. Quoiqu’il ne sache pas encore ce qu’il va pouvoir faire de cette dernière : se venger ou se jeter à ses pieds. Tel est le dilemme !
Chose promise, chose due !
Un synopsis qui promet de l’aventure, des épées, des forbans, et des petites batailles… Et j’ai été servie. Un peu de mouvement, ce n’est pas de refus. Il y a de la houle dans l’air.
La plume de l’auteure !
Comment dire ? Elle est simple et fluide. Il y a toujours ce rythme et cette action. Mais il m’a manqué quelque chose. Impossible de mettre le doigt dessus. Et puis, il y a l’introduction de l’histoire personnelle de Steven Kelly qui ne m’a pas convaincue. Elle est fractionnée et convenue. De plus, elle a pris une direction grave et mélodramatique. Le passé de Steven est un vrai cumul d’événements sombres et noirs. C’était trop pour moi.

En résumé : c’est une lecture agréable, même si un peu en dessous de mes attentes quant à la suite des événements.

Note : 3 sur 5.
Appréciation Auteur (e) par ordre alphabétique Auteur(e) en B Auto éditions Fantasy Les maisons d'éditions LIVRE Très bonne lecture

Les gardiens des Anges T3 : Les ailes sombres de Michèle BECK

Fragment de livre en guise de mise en bouche : « — Tiens, mets ça dans ta bouche, m’ordonne Bédelia en déposant une boule dans ma main. C’est un champignon qui pousse près des gorges de feu. Il va te donner de l’énergie.Je m’exécute et commence à mâcher. C’est pâteux et granuleux. …

Auteur (e) en C Auteur (e) par ordre alphabétique Auto éditions Fantasy Lecture mitigée Les maisons d'éditions Romance

L’ensorceleur T2 : Le livre de la destinée de Elodie CHARRIERAS

Extrait en guise de mise en bouche : Ils se dissimulèrent parmi les arbres pour invoquer l’archange Gwenvaël. La créature apparut à deux mètres au-dessus du sol, ses grandes ailes blanches déployées. Gwenvaël battit des ailes, créant un courant d’air qui fit voleter les cheveux d’Isaline. Il se posa au …