La réalité est ce que l'imagination fait d'elle _Charmant _ David Safier_

Affichage : 50 RÉSULTATS
Agréable lecture Auteur (e) en G Auteur (e) en J Auteur (e) en M Auteur (e) en P Auteur (e) en R Auteur (e) en T Auteur (e) par ordre alphabétique Dupuis Les maisons d'éditions Par genre Science fiction

Cityzen de JAIN, Toledano, Galice et Perez

« Cityzen » se déroule dans une ville futuriste qui utilise des arbres pour dépolluer l’air et améliorer la qualité de vie de ses habitants. Cependant, certains personnages (comme Amal, une étudiante) sont sceptiques quant à la DicNature, au système politique qui gouverne la ville et qui est très strict en matière d’environnement.

Divers

Prey (2022) signé Dan Trachtenberg

Cher(e) voyageur(e),

Avec mon père, nous aimons nous faire peur. On se choisit un film en espérant le grand frisson. Nous visionnons ces films en général quand maman n’est pas là accompagné de tortillas et de pizza industrielles _ oui, c’est un sacrilège, mais no judge !_. Nous avions choisi Prey.

Mon avis

Je n’ai pas vu les films « Predator ». Beaucoup disent qu’il est en lien et que cela peut jouer sur l’avis final. Maintenant que j’ai dit ça, je peux peut-être vous faire part de mon avis. 

L’histoire en elle-même est plutôt banale. Naru est une jeune femme qui veut faire ses preuves. Elle veut montrer qu’elle est aussi forte que son frère, qu’elle aussi, elle peut chasser. Pourquoi une femme ne saurait-elle pas tirer à un arc ou même pister sa proie ? Son clan lui fait confiance pour pister sa proie, un peu moins pour chasser. Heureusement, c’est bientôt l’heure de sa première chasse toute seule. Elle aura l’occasion de leur montrer à tous qu’elle est douée et qu’elle avait bien raison de s’entêter, qu’elle en valait la peine.

Lors d’un de ces entraînements, les événements dérapent de chasseur, elle devient la proie d’un ours. Il est imposant, mais surtout très en colère. Il charge. Son chien et elle courent à s’en cracher les poumons. Elle trouve refuge dans un barrage. L’ours et ses grosses griffes acérées ont de quoi éventrer ce pauvre barrage de castor. Ça y est ! C’en est fini d’elle. Non, attendez, mais que vois-je ? L’ours est soulevé de terre par une force invisible, poignardé et éventré. Naru est bouche bée. Elle a du mal à assimiler la scène qui s’est déroulée sous ses yeux. Elle doit prévenir son clan, ils doivent savoir qu’un ennemi féroce et invisible est tapi dans l’ombre prêt à les attaquer. 

Cependant, son clan la croit faible. Leurs jeunes chasseurs auront tôt fait de tuer cet ennemi, s’il existe évidemment. 

J’ai été séduite par les effets spéciaux. Les producteurs m’en ont mis plein les mirettes. Les paysages sont assez banals dans le sens que ce ne sont que des plaines et des montagnes, mais j’ai adoré. C’est dépaysant et frais.

Naru a su me toucher. Elle est forte, déterminée et intelligente. 

C’est les dialogues qui pêchent. Les dialogues sont assez peu présents et en plus pour ne rien arranger le doublage sonne faux. Il manque de conviction.

Le dernier point, c’est le nombre de scènes gores. Il n’y a pas besoin de nous jeter toute cette hémoglobine au visage pour nous effrayer ou nous tenir en haleine. C’était un peu trop pour moi.  

Pour un avis plus enthousiaste que le mien :

Sortie mondiale : 05 août 2022 sur Hulu & Disney+ Réalisation : Dan Trachtenberg Scénario : Patrick Aison Musique : Sarah Schachner Distribution : …

: Prey (2022)

Note : 2 sur 5.

4 réponses à “Prey (2022) signé Dan Trachtenberg”

  1. Avatar de Les paravers de Millina

    Alors j’avoue peu dialogues moi qui ait la parlotte, j’ai parfois du mal à m’en accommoder, après le paysage et le balayage de la caméra sur la faune et la flore m’a émerveillé. Mon enthousiasme à simplement était douché par le sang versé. Haha je suis curieuse de la VO maintenant !

  2. Avatar de Les Mots de Mahault

    Tout comme Ma lecturothèque, j’ai apprécié ce film – il me faut avouer être assez amatrice de l’univers Predator. En revanche, c’est vrai qu’ils ont un peu forcé sur l’hémoglobine ^^ !

    1. Avatar de Les paravers de Millina

      Oui je pense que s’il y a une chose qui m’a gêné, c’est le bain de sang final avec la surenchère. C’était un peu trop. Il y a tellement moyen de faire un bon film sans être trop gore !

  3. Avatar de Ma Lecturothèque

    Contrairement à toi, j’ai beaucoup aimé ! Je ne crois pas qu’il y ait beaucoup de dialogues dans les premiers films (en tout cas, pas dans mes souvenirs) donc, si ça t’a gêné ici, ça risque d’être le cas si un jour tu décides de regarder le premier « Predator ». J’ai trouvé que ce « manque » faisait la part belles aux ambiances et à la musique. En ce qui concerne le doublage, je ne peux pas en juger car j’ai vu le film en VO, en tout cas j’ai beaucoup aimé le casting (sauf les « Français » dont je comprenais à peine ce qu’ils disaient!!).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Premier paragraphe/Première page/ Premières lignes

Premières lignes #159

Cher.e.s voyageur.e.s, J’ai modifié le rendez-vous premier paragraphe. Et je me suis rendue compte que ma nouvelle version est très similaire à celle du rendez-vous premières lignes créées par Ma lecturothèque d’où le changement de nom. LE PRINCIPE : CHAQUE SEMAINE, JE PRENDS UN LIVRE ET JE VOUS EN CITE …

Tag

TAG spécial littérature de SFFF

Cher.e.s voyageur.e.s, J’ai repéré chez Audrey sur son blog Light & smell un Tag bien sympathique qui nous ait concocté par Pages pluvieuses TAG spécial littérature de SFFF. N’hésitez pas à lire son article et à la citer si vous reprenez à votre tour ce TAG. SF, fantasy ou fantastique ? Je …

Dupuis Les maisons d'éditions

U4 T1 Jules de RENDERS, Huelva et LAPIÈRE

Extrait en image : Mon avis : Je n’ai pas lu la saga U4 donc je serais dans l’incapacité de vous dire si cette adaptation sous format BD est fidèle ou pas. La(e) lectrice (eur) arrive sans préambule dans un Paris post-apocalypse. Des cadavres jonchent les rues. Jules parcourt les …

Appréciation Auteur (e) par ordre alphabétique Auteur(e) en B Bonne lecture J'ai lu Les maisons d'éditions LIVRE Science fiction

Saga Vorkosigan T11 Komarr de Lois MCMASTER BUJOLD

Fragment de livre en guise de mise en bouche : « — Ça ira très bien.Il s’approcha de la fenêtre et contempla le parc. Les bâtiments qui l’entouraient brillaient faiblement dans la lumière incertaine du miroir à demi occulté.— Je sais que vous êtes habitué à beaucoup mieux.— Il m’est arrivé de dormir six …