La réalité est ce que l'imagination fait d'elle _Charmant _ David Safier_

Affichage : 1 - 15 sur 17 RÉSULTATS
Auto éditions Les maisons d'éditions LIVRE Science fiction

Un nouveau-monde T2 L’intégration de Tessa Nauvel

Fragment de livre en guise de mise en bouche :  » — Quoi ?! grognai-je.— Pourquoi es-tu si fâché qu’elle soit venue te prêter main forte ?— Prêter main forte… (je pouffai d’un rire ironique rien qu’à cette idée) C’est à mourir de …

Appréciation Babel Excellente lecture Les maisons d'éditions LIVRE Policier Thriller

Blanche-Neige doit mourir de NELE NEUHAUS

Un extrait en guise d’hors d’oeuvre :

Pia haussa les épaules et se retourna. Une voiture cahotait sur le béton défoncé. Des mauvaises herbes avaient envahi chaque fissure et avaient transformé la piste autrefois lisse en une succession de bosses. Depuis la fermeture de l’aéroport, la nature prouvait de façon impressionnante qu’elle était capable de vaincre à nouveau tous les obstacles crées par l’homme. Pia laissa le chef de chantier à ses lamentations et se dirigea vers la Mercedes argentée qui s’était arrêtée à côté des véhicules de la police.

– Tu en as mis du temps, dit-elle en accueillant fraîchement son ex-mari. Ce sera ta faute si j’ai attrapé un rhume.

Le Dr Henning Kirchhoff, directeur suppléant de l’institut médicolégal de Francfort ne se laisse pas bousculer. En toute sérénité, il enfila la combinaison de protection obligatoire, échangea ses étincelantes chaussure noire pour des bottes en caoutchouc et rabattit sa capuche.

– Je faisais cours, répondit-il. Ensuite je suis tombé dans un embouteillage près de Messe. Excuse-moi. Qu’est-ce qu’on a ?

– Un squelette dans une des anciennes cuves de carburant. L’entreprise de démolition l’a trouvé, il y a environ deux heures.

Mon avis :

Tobias est à peine sorti de prison où il était incarcéré pour deux meurtres dont il n’est pas sûr d’être le coupable. Il va retourner voir son père, lui dire bonjour en tant qu’Homme libre, puis construire sa petite vie ailleurs. Enfin tel était le programme. Cependant une fois chez son père à Altenhain, il voit un homme détruit, une loque et sa maison n’est pas en meilleur état. Tobias ne se sent pas de laisser son père comme ça. Il va donc rester dans ce petit village d’Altenhain où tout le monde se connait. Et son retour n’est pas vu du meilleur œil.

La disparition d’une jeune fille ne va pas aider! Tobias serait-il coupable ? En tout cas, son casier ne l’aide pas.

C’est une excellente lecture !

Nele Neuhaus a une plume fluide, entraînante et addictive. Le découpage de l’enquête en jour fait son effet, il instaure un rythme et nous tient en haleine. C’est une brillante idée ! Seul petit défaut s’est que la transition entre les différents personnages _ point de vue_ n’est pas toujours évidente. Mais je chipote un peu.

Un suspens haletant !

L’enquête est marquée de rebondissements sans que cela l’essouffle. Le dénouement ou les révélations sont surprenantes tout en étant plausible. Le début laisse supposer qu’il n’y a qu’un seul suspect dans le village. Mais, plus j’ai avancé dans l’histoire, plus il y avait de suspects potentiels.

Un suspect attachant !

Tobias est un de mes personnages préférés dans cette affaire. Il reste au près de son père malgré les risques qu’il encoure. Il doute de lui, de sa gentillesse, mais aussi de sa part d’ombre. Il avait soutenu être innocent, mais en sortant de prison, il n’en est plus si sûre. Il est vulnérable et humain. J’ai adoré ce personnage très ambiguë.

Pour les autres personnages, j’ai eu un peu plus de mal à m’attacher à eux. Je le mets sur le compte que j’ai commencé la saga avec le tome 3 et que j’ai pris l’histoire personnelle des enquêteurs en cours de route.

Un paysage adapté !

C’est un paysage triste et ombragé. Il pleut souvent, les nuages sont souvent chargés. Ces détails ont pour moi apporté un plus à l’enquête: une profondeur. Ils la rendent plus réelle.

En résumé : une enquête addictive, pleine de rebondissement avec un présumé coupable plus qu’attachant.

Notation : 18/20

Mes copinautes qui l’ont aussi chroniqué :

Manga Seinen Tokyo Ghoul

Tokyo Ghoul tome 6 de SUI ISHIDA

Couverture Tokyo Ghoul, tome 06

Synopsis tome 1 :

À Tokyo, sévissent des goules, monstres cannibales se dissimulant parmi les humains pour mieux s’en nourrir. Étudiant timide, Ken Kaneki est plus intéressé par la jolie fille qui partage ses goûts pour la lecture que par ces affaires sordides, jusqu’au jour où il se fait attaquer par l’une de ces fameuses créatures. Mortellement blessé, il survit grâce à la greffe des organes de son agresseur… Remis de son opération, il réalise peu à peu qu’il est devenu incapable de se nourrir comme avant et commence à ressentir un appétit suspect envers ses congénères. C’est le début d’une descente aux enfers pour Kaneki, devenu malgré lui un hybride mi-humain, mi-goule.

Mon avis : 

Je trouve ce tome plus sombre que les autres, je n’arrive pas encore à définir si j’aime ça. J’avoue que ce tome me laisse un peu perplexe. Il me fait un peu pensé à un tome de transition.

J’ai donc été un peu moins absorbé par ce tome. Même si je suis ravie d’en avoir appris un peu plus sur les ghouls, les kagunes et aussi sur l’origine des armes des Colombes.

Juzu le nouvel arrivé chez les Colombes est un brin bizarre et j’avoue avoir du mal avec ce personnage. Par contre, j’adore son style, sa dégaine très relax

Peut-être que j’aime moins ce tome car on perd un peu de vue l’antique et ces employés dont Toka que j’apprécie beaucoup. Et il manque un peu de l’addiction qui m’avait submergé dans les précedents tomes.

S’il y a une chose que j’apprécie beaucoup dans ce manga, ce sont les scènes de combat avec les Ghoul et leurs kagunes. C’est tellement classe! 

En résumé : un tome de transition, instructif sur le monde des ghoul et un brin sombre. 

Notation :

7364898_a7289

Fanart modifié par mes soins : 

Juzu_Tokyo Ghoul_

Fragment de livre Rendez-Vous Littéraire

Fragment de livre #19

Cher(e)s voyageur(e)s, Voilà, un extrait de Purgatoires des innocents de Karine Giebel : L’employée de la Poste dévisage cette ombre avec des yeux exorbités. Elle lève les bras, quitte son fauteuil et recule pour se coller au mur. Si elle …