Les gens heureux lisent et boivent du café de AGNÈS MARTIN-LUGAND

Un petit aperçu :

C’était le moment, je devais annoncer à Felix que je partais vivre en Irlande. Trois jours, c’était le temps qu’il m’avait fallu pour rassembler le courage nécessaire. Nous venions de finir de dîner, je m’étais forcée à avaler chaque bouchée pour le satisfaire. avachi dans un fauteuil, je feuilletait une de ses brochures.

– Felix, laisse tomber tes magazines.

– Tu t’es décidée ?

Il se releva d’un bond et se frotta les mains.

– Où partons-nous ?

– Toi, je n’en sais rien, mais moi je vais vivre en Irlande.

Mon avis  :

C’est une excellente lecture.😍 Elle m’a émue aux larmes, ce n’est pas une façon parlé. J’ai pleuré comme une madeleine. Cette histoire est tout simplement bouleversante. Diane en ait en partie responsable.

La plume de l’auteure est riche en sentiment et émotion. 

Tous les éléments servent l’histoire que ce soit avec les paysages d’Irlande, les plages balayées par le vent, les vagues qui s’écrasent sur les falaises. C’est un paysage triste mais empli de sérénité. Ils sont assez présents dans l’histoire et cela a un côté dépaysant. Un régal.

J’aurais voulu être avec Diane en Irlande dans ce petit village de Mulranny. 

Résultat de recherche d'images pour "irlande ile d'aran falaise"

Les protagonistes et les personnages secondaires sont bien travaillés, complexes et… Ils sont toutes en nuances, en profondeur, plein de mystères… de suspense. Ces mystères qui entourent les personnages m’ont entraînés dans une folie addictive du style « aller encore une petite page, rien qu’une ». Une est devenue 10 puis 20 et en un rien de temps j’avais finis le livre.

Des personnages attachants et addictifs. 

C’est un livre sur le deuil émouvant mais aussi plein d’espoir car malgré tout la vie continue.

L’espoir fait vivre. Un nouveau départ est-il toujours possible ? 

Le titre du livre résume bien mon plaisir de lire et de boire un café ou une bonne tasse de thé. En tout cas, il est bien trouvé.

Un pas du coup de cœur pourquoi ? 

Il me manquait une petite chose : Diane est parisienne et elle part en Irlande et en deux temps trois mouvements, elle s’y adapte. Il n’y a pas ou très peu de référence à la barrière de la langue. L’histoire

En résumé : un excellent livre, bouleversant et plein d’espoir. 

Notation : 18/20

N.B. : je teste un autre format de chronique, j’espère qu’il vous plaira.

Tome suivant :

14 commentaires

Laisser un commentaire