La réalité est ce que l'imagination fait d'elle _Charmant _ David Safier_

Affichage : 12 RÉSULTATS
Ki-oon Les maisons d'éditions Par genre Shonen Très bonne lecture

Le renard et le petit Tanuki T3 de Mi TAGAWA

Ce manga est vraiment trop mimi. Il s’axe sur un public jeune, ça ne m’a pas gêné, j’ai pu l’aborder avec plus de légèreté. On sent que c’est pour les enfants, mais cela ne l’empêche pas d’être riche d’un point de vue : « mythologie japonaise ». Chaque animal a les caractéristiques du dieu qu’ils servent.

Auteur (e) en T Auteur (e) par ordre alphabétique Ki-oon Les maisons d'éditions Par genre Seinen Très bonne lecture

Père & fils T4 de Mi TAGAWA

Ce tome de Torakichi et Shiro est rempli de rebondissements et de moments émotionnels. Chichi, l’apothicaire paresseux, est envoyé en mission par Torakichi et rencontre la fille de la maisonnée qui est amoureuse de Torakichi. Chichi se rapproche d’elle et se montre plus profond et sérieux. Pendant ce temps, Torakichi et Shiro continuent leur tournée de patients, mais Shiro a du mal à tisser des liens avec les autres enfants. Torakichi est inquiet. Le monde de son fils ne doit pas se résumer à son papa. Les enfants ne sont pas toujours des anges.

Auteur (e) en T Auteur (e) par ordre alphabétique Ki-oon Les maisons d'éditions Par genre Seinen Très bonne lecture

Père & fils T3 de Mi TAGAWA

Mi Tagawa signe avec ce tome un flashback émouvant et attendrissant. C’est l’occasion de découvrir les évènements qui ont conduit sa femme à la mort. Shiori était une maman attentive, une femme amoureuse et une mère en peine. Elle aurait aimé que Torakichi soit plus proche de son fils. Elle faisait des efforts pour cela, mais la plupart se soldait par un échec. Elle n’a pourtant pas baissé les bras. Elle a continué à aller au temple et à prier pour que père & fils se rapprochent et trouvent un terrain d’entente. Torakichi n’est pas le seul à être hanté par cette tragédie. Torakichi se laisse rattraper par le passé, les souvenirs. Il évolue. Mi Tagawa nous permet de mieux le comprendre, de voir qu’il avance dans le processus de deuil. C’est l’occasion de faire une petite incursion dans ses émotions et d’être en phase avec le personnage. 

Akata Auteur (e) par ordre alphabétique Auteur(e) en A Les maisons d'éditions shojo Très bonne lecture

Perfect world T11 de Rie Aruga

Extrait en image :

Mon avis :

Ce shojo réserve bien des surprises. Je suis bien contente de continuer à suivre la vie d’Ayukawa et Kawana. Leur évolution est charmante. Le couple en a vu des vertes et des pas mûres. Leur relation est en soi une belle réussite. Ils se sont battus pour eux et contre eux-mêmes. Ils ont lutté pour être ensemble. Leur entourage ne les a pas toujours aidés. J’ai été émue aux larmes. 

Il traverse une période pas facile, ils veulent un bébé, mais la procréation médicalement assistée (PMA) n’a pas réussi. L’adoption devient une évidence. Comme l’explique la mangaka dans la postface, ce n’était pas son choix, mais celui de l’éditeur de ne pas faire aboutir la PMA et de parler de l’adoption. Certains diront que c’est pour rallonger la sauce. Eh bien ! C’est la meilleure eau utilisée pour rallonger la sauce. Elle est restée onctueuse. Le chemin n’est pas simple, mais Ayukawa et Kawana sont fin prêts. Reste à savoir quand ils auront le bébé ? Comment réussiront-ils à s’en occuper ? Et si leur espoir et leur rêve sont comblés. Au vu de mes questions, vous aurez compris, je n’ai pas eu de doute sur l’issu de ce manga, mais cela ne m’a pas empêché d’avoir été ému aux larmes.  

Note : 4.5 sur 5.

Tome précédent :

D’autres avis :