Mon avis :

Cette conclusion a un goût doux et amer. Legoshi est égal à lui-même. Il n’est pas prêt à céder à la violence, même Melon fera les frais de sa mansuétude légendaire. Legoshi réussira-t-il à rester maître de lui-même ? Le combat a tenu ses promesses même si l’enchaînement m’a donné l’effet d’avoir manqué des planches. J’aurais aimé que leur affrontement dure plus longtemps : le monde noir et blanc de Melon et le monde nuancé de Legoshi. Legoshi est un adepte des secondes chances. La laissera-t-il aussi à Melon ?

Melon est un personnage achevé. Il a le droit à un sacré retournement. Étonnement, un élément du passé de Melon surgit, c’est le seul point où je suis légèrement suspicieuse quant à son utilité ou plutôt parce qu’il n’a pas été assez exploité. Comme dans tous les tomes, les réponses ne sont jamais complètes. J’avoue que si au début, je trouvais ça frustrant, je me suis habituée à la frustration. Je ne peux pas dire que je l’aime pour autant, cependant mon attachement aux personnages et à leur évolution est nettement supérieur. 

Legoshi est tellement lui… Attachant, naïf et tolérant. J’ai accroché à ce caractère ouvert et sans jugement. Il s’efforce de rester le même et de se tenir à ses idéaux et valeurs. J’accroche à ses idéaux et à ses valeurs. La mangaka lui donne ce qu’il faut de défauts pour croire à ce personnage plein d’abnégations. 

Haru fait son apparition, elle aussi à changer. Elle a appris à s’aimer, à ne pas laisser les autres la définir. Elle essaie d’être au côté de Legoshi et d’être son égale. Cela ne l’empêche pas pour autant de pester de bons cœurs contre la gentillesse et bienveillance de Legoshi. On peut aimer, comprendre, accepter mais dire que parfois, c’est trop. 

Gosha et Yahya font leur apparition. Quels beaux duos, deux combattants dignes et qui nous offrent de belles scènes de combat ! En voyant Gosha se battre, on comprend d’où vient cette gentillesse de Legoshi. Gosha est un varan du Komodo qui peut creuser des tunnels sur les routes et pourtant il n’en abuse pas. Il aura droit à un beau flashback. 

Louis a une fin à sa hauteur : classe, pouvoir et sentiments émoussés. 

Juno est tellement mimi. J’ai tellement croisé les doigts pour elle. Elle en a parcouru du chemin. Certes, elle a vite disparu du tableau, mais ses récentes apparitions m’ont ravi.   

En résumé, c’est une fin de saga que j’attendais à la hauteur et dans la logique de la trame. Les protagonistes sont attachants, chacun a le droit à un au revoir. C’est une fin ouverte, l’on peut compter sur eux pour faire leur petit bonhomme de chemin, qu’il nous plaise ou pas. 

Note : 4.5 sur 5.

Précedent tome :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)