Citations :

« — Tu crois à ces conneries et tu as la frousse !
— Fais pas chier, c’était juste une remarque.
— Ne t’inquiète pas mon grand gaillard, se moque Trip, on n’y restera pas longtemps. Juste le temps de le choper et on se casse. On s’occupera de lui ailleurs.
— Ouais, c’est bon, grogne Canni, lâche-moi et avance.
Trip repart et son envie de rire disparaît comme elle est venue alors qu’il imagine Co dans les bras de Rod. La haine gorge désormais toutes ses veines. »

Mon avis :

Ce sera la deuxième fois que je cite Maud du blog « Les lectures de Maud ». Cependant, je ne peux pas faire autrement, car elle m’a parlé d’Angélina Delcroix de manière élogieuse et elle m’a donné envie de me lancer. Quand Hugo roman a proposé ce livre de l’auteure, j’ai saisi l’occasion. Ai-je bien fait ? 

Si vous voulez un thriller proche de la réalité, passez votre tour. Cette fiction explore les noirceurs du système judiciaire en explorant dans les extrêmes. Heureusement pour nous, ce scénario catastrophe n’existe pas, sinon j’en ferais des cauchemars. Attendez-vous également à craquer pour des criminels et à les plaindre. C’est la force de ce roman, car malgré leurs actes abjects ont-ils mérité d’être à la merci des plus forts comme remake de Sa Majesté des mouches ? 

Un beau matin, Joy est convoquée dans le bureau de sa supérieure, celle-ci lui confie une tâche de la plus haute importance. Elle ne doit en parler à personne. Son mari, ses coéquipiers ne peuvent être mis dans la confidence. Pour eux, elle part en vacances. Sa mission consiste à exfiltrer un psychiatre et son escorte hors d’une île remplie des plus dangereux criminels de France. Il n’est évidemment pas question de brandir sa plaque. Que font ces criminels libres sur une île ? C’est simple et efficace. Les prisons n’ont plus de place et la justice est sous l’eau. Alors, réinventons le système carcéral, mettons tout ce beau monde ensemble. Les secondes chances n’existent pas pour eux. En valent-ils seulement la peine ? 

Joy adhère à ce point de vue. Elle en a ras le bol de voir des criminels s’en tirer où écoper de peine trop légère pour leur crime. L’île lui fera-t-elle changer de point de vue ?

C’est un thriller légèrement terrifiant, je n’aurais clairement pas voulu être à la place de Joy dans l’histoire. Côtoyer des criminels s’appelant Necro, Cani ou encore Sexo, trop peu pour moi. Non, mais vous avez vu les noms, ils veulent tout dire… Brrr ! Je suis contre la peine de mort, mais le profil de ces trois-là me donne presque envie de revoir mes positions.

J’ai été happée par ce roman. Les questions suivantes sont développées et argumentées : y a-t-il différents niveaux de criminalités dans l’horreur ? Quels criminels méritent la perpétuité ou la mort ? Qui en décide et qui a le droit à une seconde chance ? L’auteure interroge. Elle évolue avec Joy. Le point de vue de celle-ci, d’abord radical change petit à petit pour laisser place à une vision plus nuancée. Joy n’était pas prête à ce changement. Elle est arrivée sur l’île désabusée, lessivée par son travail, travaillée par les images des victimes et avec une soif de sang. Son évolution est encore plus intéressante que l’environnement dans lequel elle évolue. Je me suis attachée à ce personnage. Elle a des valeurs, elle n’est pas pour autant butée. Elle est révoltée, mais également prête à se remettre en question. 

La fin est en demi-teinte laissant présager une suite. Que se passera-t-il pour l’île des damnés ? 

En résumé : une première lecture de l’auteure, je compte bien poursuivre, lire les premières aventures de Joy et continuer avec ces autres romans. L’auteure nous emporte avec une facilité déconcertante dans un monde noir avec quelques teintes de gris. Très addictif. 

Note : 4.5 sur 5.

Pour un autre point de vue, je vous invite à aller lire l’avis de « Les livres de K79« .

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)