Mon avis :

Je ne vous présente plus cette saga. Je continue ma découverte du Japon auprès de l’exploratrice anglaise Isabella Bird et Ito. J’adore. Ce tome est rythmé et mouvementé. Il est riche en événements. Les dessins de Taïga Sassa sont tout simplement splendides. Il arrive à transmettre des émotions importantes à travers les expressions faciales. J’ai ressenti l’investissement d’Isabella Bird dans son voyage et son enthousiasme concernant la découverte. Elle fait face aux obstacles avec le sourire, bien qu’ils mettent en danger les suites de son voyage. 

Le Japon montre un visage indomptable. La météo est loin d’être clémente, c’est le moins qu’on puisse dire. Une tempête et des pluies torrentielles se sont abattues sur le Japon. Elles ont provoqué des coulées de boue. Des arbres sont tombés bloquant tout accès au village. Isabella Bird en fait les frais. Ils vont retarder son arrivée à Hakodate. Or, elle doit y rencontrer le Dr Hepburn, de cet entretien dépend la suite de son voyage. Si la santé de Isabella Bird ne s’améliore pas, la suite de son voyage sera compromise. Si elle loupe son rendez-vous, la suite sera d’autant plus compromise. Certes, elle est isolée dans un petit village pauvre avec peu de chance de tenir les délais, elle ne baisse pas les bras. Elle est scotchée par le courage de ses habitants. Les villageois se battent pour la nature et contre elle pour leur survie. Ce petit village vit de la coupe du bois. Ils gagnent à peine de quoi vivre. Une seule route dessert leur village. Si celle-ci est coupée, leur survie est compromise. La nourriture vient de cette route et leur réserve en nourriture est maigre. La solidarité et la gentillesse de ses gens sont tellement belles. Isabella Bird est touchée par leur gentillesse. Elle a l’impression d’être une profiteuse. Cependant, elle ne peut pas décemment refuser au risque de les vexer. 

Dans ce tome, l’auteure aborde aussi une thématique religieuse et spirituelle. Isabella Bird est catholique. Lorsqu’elle voit que sa religion dépasse les frontières, son enthousiasme est débordant. Il est cependant vite douché par une volée de pierres. Le christianisme n’est pas vu d’un très bon œil. Pourquoi ? Comment ces fidèles peuvent-ils afficher leur foi si c’est pour se faire lyncher ? 

En bref, ce tome est riche, documenté et encore une fois, il interroge. J’aime beaucoup les émotions qui se dégagent de cet ouvrage : la joie, l’enthousiasme et la découverte. Quand une femme voyage seule de nos jours, certains la trouvent courageuse, d’autres se disent que c’est normal. Personnellement, je fais plutôt partie de la première catégorie. C’est sans doute pour ça que je suis muette d’admiration devant ce personnage historique. Isabella Bird a voyagé à une époque où il y avait peu de femmes indépendantes et encore plus rares étaient les femmes qui voyageaient seules. 

Note : 4.5 sur 5.

Tome précédent :

D’autres avis :
Les blablas de Tachan
et Lectures du Chatpitre

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)