Mon avis :

Ito et Isabella Bird sont bloqués à Akita par une pluie diluvienne. Celle-ci semble ne pas vouloir cesser. Heureusement, l’immersion continue, Isabella Bird est conviée à un mariage, celui de la fille de l’aubergiste. Cependant, ce mariage a besoin de tout le soutien possible, car les jeunes gens n’ont pas le soutien du père de la mariée. C’est une honte. 

La jeune fille de l’aubergiste a suivi son cœur et s’est opposée au mariage arrangé de son père. Elle a eu un comportement courageux, mais non sans conséquence. Elle se mariera sans son père. La situation est triste et romantique. C’est l’occasion aussi de connaître les usages d’une femme mariée comme se peindre les dents en noir avec un mélange assez dégueux. Ce sourire noir est une fierté. Pas de jugement, Mao aurait fait une épouse formidable.

Ce mauvais temps leur a fait prendre du retard sur la prochaine étape, le rattraper va leur donner du fil à retordre, d’autant que les éléments se déchainent. Ils vont retrouver un certain médecin. Je l’adore ce personnage. Il a toujours le sourire et sa promptitude à aider Miss Bird ainsi que ses autres patients est tellement belle. 

En bref, ce manga est génial. La culture japonaise est riche. Chaque bourgade qu’Isabella Bird traverse est l’occasion d’en apprendre plus sur ces habitants : l’avenir de la femme, le mariage, la relation homme femme, les différents métiers.

Note : 4.5 sur 5.

Tome précédent :

D’autres avis :
Les blablas de Tachan
et Lectures du Chatpitre

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)