Extrait en image :

Mon avis :

Ce tome est toujours aussi fascinant. La(e) lectrice (eur) a des nouvelles des habitants croisés lors de leur périple. J’ai apprécié ce détail. Isabella Bird fut influencée par ses rencontres. Néanmoins, est-ce réciproque ?  

À part cela, le voyage d’Isabella Bird passe au second plan. Ito est toujours indécis à rejoindre Monsieur Mariés ou à rester avec Miss Bird. Pourtant, il ne sait pas quoi faire. Il a un contrat avec Monsieur Mariés. Ce gentilhomme n’en a que le nom, ce personnage est exécrable. Cependant, il ne sait pas si Miss Bird sera prête à se le mettre à dos pour qu’ils continuent le voyage ensemble. Puis, il risque également des poursuites pour ne pas avoir rempli son contrat. Leurs rapports sont tendus, peut-être parce que l’amitié s’y est mêlée. L’indécision rend tout plus difficile. Pourra-t-elle trouver quelqu’un d’aussi compétent qu’Ito et lui servir de guide ?

Isabella ne veut pas non plus se séparer de lui. Sa décision n’est pas simple non plus. Monsieur Mariés est quelqu’un d’influence. Il a des appuis haut placés. Quelle décision va-t-elle prendre ? Vont-ils continuer leur voyage ensemble ? J’ai croisé les doigts. Je ne vous en dirais pas plus, mais l’attente fut longue. 

Ito se préoccupe du bien-être d’Isabella Bird. Son dos fait des siennes. Le docteur Kobayashi pourrait avoir des remèdes, des techniques bien différentes. Est-ce qu’elles pourraient fonctionner ?

Enrichissant !

Le saviez-vous, que chaque village a un enfant prodige ? Les adultes l’adorent, c’est comme s’ils étaient en pâmoison devant un mini puits de sagesse. Mais, est-ce que c’est qu’une image de façade ? Comment évoluent des enfants adulés ? Des harpies ? Pourquoi existent-ils ? 

Après cette drôle de rencontre, Lady Bird croise une jeune femme qui a divorcé. C’est une nouvelle thématique : le divorce. Leur vision du divorce au 19e siècle est bien différente de maintenant. La femme y est libre de voler de mari en mari. Elle a presque les pleins pouvoirs. Cette idée semble choquer l’esprit occidental de Lady Bird et en même temps, elle peut être séductrice pour cette femme indépendante.

Les traits du dessin semblent s’affiner. Je suis conquise par ces dessins. Je me ferais bien des lectures rien que pour les yeux.

En résumé : J’adore ce manga. Il est beau, enrichissant… J’ai trop envie de lire le tome 8. Il faut attendre le 2 décembre et encore un peu plus pour qu’il soit en bibliothèque.

Note : 4.5 sur 5.

Tome précédent :

D’autres avis :

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)