Citation :

« Elle veut me forcer.

Elle dit que je ne suis pas cap.

Meuf, je suis TOUJOURS cap.

Mais il y a des limites, quand même.

Ce n’est pas parce qu’ils ont mis des huîtres sur le buffet du petit déjeuner qu’il faut en manger.

C’est de la décoration, voilà tout.

Ou un test pour déceler les fous. »

Mon avis :

Avec Audrey de « Light and Smell », nous avons décidé de lire 40 pages par jour. Certains passages nous ont fait bien rire. Certaines anecdotes m’ont touchée et pas Audrey, et inversement. Tout dépend des expériences de vie de tout un chacun. Elle compile une trentaine de lettres et de scènes du quotidien, autant de chance qu’une de ses scènes fasse résonance avec votre vécu. 

Ce livre est un recueil de lettres de l’auteure envoyé à sa grand-mère. Il n’y a que ses missives, mais aucune réponse de la mamie, cela m’a parfois manqué. J’aurais aimé être une petite souris glisser dans l’enveloppe pour pouvoir épier les réactions de sa grand-mère lors de la lecture de ses lettres. 

Ce recueil est un concentré d’humour. La première session de lecture commençait fort.   

« Elle me tue : D, elle a de l’humour ! » est mon premier message à Audrey. 

 Virginie Grimaldi a l’art de dépeindre une scène quotidienne routinière, voire ennuyeuse, en une vraie scène de sketch à Montreux. C’est cocasse, et, merci, mon dieu, pas en dessous de la ceinture _ les derniers sketchs, que j’ai écoutés, étaient juste vulgaires, même mon père ne comprenait pas _. Elle nous amène à rire d’une phobie des araignées à un level wôw, mais je comprends, j’ai fait la même chose avec un frelon. J’ai également ri à une scène où elle se déguise comme la demander la maîtresse. Seulement, elle a été la seule à jouer le jeu, moment de tristesse. Cependant Virginie, on ne la refait pas, elle rit de la maladie, alors elle rit de ces moments-là aussi. Je compatis, car avec des amies on participait à une fête de mon village déguisé, le thème « année 30 ». Ma meilleure amie nous avait déguisés et coiffés. Nous étions beaux et seuls, car les autres étaient habillés comme tous les jours. Déception ! On a pesté et puis on en a ri. La tendresse dans ses mots m’a touché notamment quand elle parle aussi de son mari, son fils, sa grand-mère et ses amies

Il manque la réception des lettres où parfois des réponses, mais même comme ça, c’est sympa. Et puis, il y a les photos !

L’humour moins ça dure, mieux c’est ! 

Le petit côté exageré, scène rigolote sur scène rigolote, cela peut être lassant. J’ai parfois été gêné que tout événement soit tourné en comédie. Cette légèreté donne parfois l’impression que rien ne la touche, mais peut également être une manière de rassurer et faire rire sa grand-mère. J’ai donc gardé cette option en tête. 

Je me fends donc d’un conseil lecture : ne le dévorez pas d’une traite. Une lettre ou deux chaque jour, c’est le rythme parfait.

En résumé, c’est un recueil de lettres divertissant et cocasse. Lisez-le à petites doses chaque jour pour un peu de bonne humeur. 

Note : 4 sur 5.

Pas au programme du #pumpkinautumnchallenge dans le menu #automnerayonnant catégorie #lesdonsdemerrwick. Il pourrait aussi très bien rentrer dans #ilnyajamaistropdepices

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)