Cher(e) voyageur(e),

Citation :

Mon avis :

Ici, c’est un peu le schéma de Shrek, le premier film sous le format de bande dessinée, le vert en moins et pas d’âne pour détendre l’atmosphère. Arzhur est un indésirable. Il a perdu son titre de chevalier. Depuis, il erre de taverne en taverne. Son nom ne fait plus trembler personne. Il est devenu mercenaire, cependant, ces anciens compagnons d’armes ne veulent plus avoir affaire à lui. Réussira-t-il à décrocher à un contrat pour gagner son pain quotidien ? Son compagnon continue de le défendre même si Arzhur ne se bat même plus pour laver son nom. C’est dans ses circonstances qu’ils rencontrent trois vieilles sorcières à l’allure spectrale. Celles-ci sont prêtes à lui confier une mission en échange d’argent et la gloire. Il doit libérer la princesse de la bête monstrueuse qui la garde, en échange le souverain le nommera chevalier. Arzhur est au fond du trou ou plutôt de la bouteille. Guidé par l’espoir, il chemine vers sa glorieuse rédemption. Je ne sais pas vous, mais tout cela paraît trop simple ! Je sens venir l’embrouille. Je ne vous en dirais pas plus. 

Comme vous l’aurez compris, aux quelques lignes que vous avez lues, cette histoire est loin d’être originale : la princesse à sauver, la monstrueuse créature, bref que d’éléments romanesques sortis tout droit d’un conte de fées ! Pourtant, l’histoire s’éloigne petit à petit du conte de fées pour prendre une tout autre tournure. C’est ce chemin plus tortueux, plus sombre et plus réel qui a attiré mon attention. La fin de ce premier tome me laisse sans voix, j’aime la tournure des événements même si je ne suis pas sûre d’en comprendre tous les tenants et les aboutissants. J’attends donc des réponses dans le tome à venir. 

Pour ce qui est du dessin, je suis conquise. La couverture n’était pas pour rien dans mon choix de lire cette bande dessinée et je suis ravie de mon choix. La couverture est à l’image de ses pages. Les traits des personnages sont fins. Les personnages sont bien proportionnés. Les traits des visages sont ciselés. Les jeux d’ombres et de lumières soulignent le tempo de l’histoire. Vincent Maillé m’a régalé. 

En bref, si ce premier tome ne fait pas dans l’originalité, il nous offre un conte épique tumultueux et alléchant accompagné de belles planches. Je suis conquise. J’attends cependant quelques éclaircissements dans le prochain tome.  

Note : 7.5 sur 10.

2 réponses à “Ténébreuse T1 de Hubert et Vincent MALLIÉ”

  1. Avatar de Light And Smell

    J’aime les fins qui laissent sans voix !

    1. Avatar de Les paravers de Millina

      J’ai hâte de lire la suite 😀

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 réponses à “Ténébreuse T1 de Hubert et Vincent MALLIÉ”

  1. Avatar de Light And Smell

    J’aime les fins qui laissent sans voix !

    1. Avatar de Les paravers de Millina

      J’ai hâte de lire la suite 😀

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Imprévu dans le cadre du Cold Winter Challenge dans le menu Yule pour la sous catégorie Reine des neiges

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)