Mon avis :

Oh, il y a un autre incident pour notre jeune apothicaire… Une servante de la cour intérieure est retrouvée dans les douves. Les gardes du palais suspectent une tentative de suicide, mais Jinshi demande confirmation à Mao Mao. Celle-ci ne semble pas convaincue par cette thèse, elle décide d’enquêter. 

Jinshi décide donc de l’envoyer aider la première concubine pour le grand ménage, car elle est soupçonnée, elle ou sa cour d’en être responsable. Mao Mao observe et analyse. Au début, tout semble normal, mais plus elle creuse. Plus elle écoute les ragots, moins les choses paraissent simples. La première concubine aurait accouché en même temps que la mère de l’empereur. Le sien serait mort-né. Ce fut un grand traumatisme et une grande souffrance pour elle, d’autant qu’elle ne peut plus avoir d’enfants. Elle montre une figure assez androgyne et pourtant tout est douceur. Ce personnage est apparu de loin dans les précédents tomes. J’étais curieuse et tout ce que j’ai appris sur elle, me rend admirative. Elle est l’amie de l’empereur et pour cela, elle a un statut particulier. Ces relations avec la quatrième concubine sont éclaircies. 

 J’ai compris l’enquête dans les grandes lignes, mais je reste assez hermétique au fonctionnement entre les différentes concubines. Il y a une lutte de pouvoir, mais elle est passive à coup de minauderie et parfois saupoudrée de poisons. Disons qu’un petit récapitulatif ou plutôt un schéma ne seraient pas de trop.

En bref, c’est encore un tome riche et agréable à regarder. Il se dévore. J’ai été ravie de connaître la première concubine de l’empereur que l’on entre-aperçoit dans ce tome, une figure maternelle, une amie.

Note : 4 sur 5.

Tome précédent :

D’autres avis sont disponible :

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)