Fragment de livre en guise de mise en bouche :

— Bonjour, lança-t-elle, pendant que je jurais de démonter cette porte et de la brûler dès que possible.
— Salut ! Désolé pour… ça !
Je me débarrassai de la poignée moribonde sur une table. Ma visiteuse me fixait de ses grands yeux pétillants, se dandinant. Je me surpris à sourire, ressentant le même agréable frisson que le soir où je l’avais vue pour la première fois. Ces boucles brunes, ce regard noisette heureux… Oui, elle était jolie. Mais ce n’était pas ce qui m’attirait chez elle. Cette femme dégageait une énergie et un enthousiasme incroyables.
Elle rayonnait et parvenait à vous faire sourire malgré vous, sans prononcer le moindre mot.
— Votre… Pardon, votre visage me dit quelque chose, mais je ne parviens pas à… Est-ce qu’on se connaît ? demanda-t-elle.
— Plus ou moins.
La petite ride entre ses yeux se creusa davantage. Je me souvenais de chaque seconde de notre rencontre, tandis qu’elle cherchait ardemment un début de souvenir. Un peu vexant ! D’habitude, les gens — en particulier les femmes — se souvenaient de moi. Ma carrure imposante et mon look iconoclaste laissaient rarement indifférents.
Soudain, son visage s’éclaira et une vague de soulagement me submergea.
— Ça y est ! Je me souviens !
Je poussai un soupir heureux et retins un rire satisfait.
— Vous avez eu un article dans le New Yorker ! s’exclama-t-elle. J’ai adoré les photos.

Mon avis :

Une nouvelle très goûteuse ! 

Elle vient compléter à merveille l’histoire de Callum et Olivia dans Tout en haut de la liste. Le frère de Callum a le même côté rural que Callum avec en plus, un petit côté ours. 

C’est une belle histoire de coup de foudre, de fêtes et de personnages chaleureux. Ces deux personnages sont attachants malgré le peu de pages pour s’attacher à eux. C’est prenant et addictif. 

Elle correspond très bien au titre.

Note : 4 sur 5.

Autres livres de l’auteure chroniqué sur le blog :

Mes copinautes qui ont aussi chroniqué ce livre :

2 commentaires sur « L’amour est très gourmand d’EMILY BLAINE »

Laisser un commentaire