Fragment en guise de mise en bouche :

– Une caresse et un uppercut ensuite. C’est un mode de fonctionnement habituel chez vous ? demandai-je.
– Uniquement avec les invités de marque, Mason.
– Je dois m’estimer chanceux ?
– Très, oui. Je n’accepte pas n’importe qui dans ma maison. Et, pour finir sur les aveux honteux, je suis plutôt contente de vous avoir si près de moi. Des tas de femmes voudraient être à ma place !

Mon avis :

Un joyeux trio d’amoureux !
C’est entre les coups de foudre, les non-dits et les soi-disant “je le veux mais je ne peux pas” que la.e lectrice.eur se balade dans les différentes romances. Chaque personnage est unique, différent, avec ses ressources, ses défauts et ses qualités. J’ai bien accroché avec eux, et ce, bien que je n’aie pas d’atomes crochus ou de points communs avec tous les personnages. On apprend à les connaître sur un laps de temps relativement court autour de Noël. Chaque Noël prend une définition particulière selon les personnages : magique, amitié et amour, simplicité. Tout dépend de ce que la personne recherche. Pour moi, chacune de ces définitions correspond au Noël parfait.
Romance de Noël !
Qui dit romance de Noël, dit famille, dit chaleur, un petit feu de cheminée et du cocooning. Il y a un peu de tous ces ingrédients, à part peut-être le cocooning, pas trop le temps. C’est une vraie tempête de neige qui nous emporte dans son univers très rapidement.
Un acteur déprimé, des cobayes, un faux-mec et plus si affinités !
Malcolm est un acteur déprimé par les faux-semblants. Il a besoin de temps et surtout d’être ailleurs. Alors, quand il a la possibilité de partir loin, il saute sur l’occasion, même si la contrepartie c’est de faire du bricolage et remettre une maison de guingois. Ainsi soit-il ! Stella va l’accueillir, certes pas dans un palace, mais elle lui donne quelque chose qui est encore mieux : la normalité.
Olivia est amoureuse de Scott depuis tellement longtemps, seulement celui-ci ne la voit même pas. Alors, une de ses amies sous-entend qu’elle a un nouveau mec : Callum. Ce petit mensonge prend petit à petit des proportions titanesques. Elle est obligée de mettre Callum dans la confidence. Acceptera-t-il de jouer un rôle dans cette mascarade ? Olivia réussira-t-elle à rendre jaloux son Scott ? Gardera-t-elle l’envie de le rendre jaloux ou se prendra-t-elle au jeu ?
Jefferson ne sait pas dire non à sa sœur. Ça le perdra un jour ! Celle-ci a besoin d’un cobaye pour sa thèse de psychologie sur l’amour. Les deux cobayes doivent juste se poser des questions. Mais, avec Alana, ses questions s’enflamment. Elles sont plus que de simples questions sur un manuscrit. Auront-ils envie de continuer d’en apprendre plus l’un sur l’autre après seulement quelques petites minutes de conservation ? Prendront-ils ce risque ? Aimer c’est savoir prendre des risques ?
J’avoue que je ne sais pas laquelle me plaît le plus. Jefferson et Alana sont tellement doux et plein d’espoir. Malcolm et Stella luttent contre eux-mêmes mais comment dire non à la passion. Olivia et Callum pour leur cocktail à eux et leur version de l’amour entre amitié et passion.
Emily Blaine m’a surprise !
Si j’avais eu un peu de mal avec le personnage principal de T’embrasser sous la neige, ici, je n’ai absolument pas eu le même problème au contraire. Je les ai trouvés bien mieux construits. A part, peut-être, Callum qui aurait mérité d’être un peu plus développé au niveau de son histoire personnelle. Mais peut-être que l’auteure se réservait pour L’amour est très gourmand. Une délicieuse petite nouvelle pleine de bonnes odeurs !


En résumé : C’est une très bonne lecture prenante avec des histoires d’amours fulgurantes, prenantes. Je les ai dévorées

Note : 4 sur 5.

Ps : Merci à Wanderlust Family pour avoir partager son avis avec moi.

Autres livres chroniqués de l’auteure :

Les copinautes qui l’ont aussi chroniqué :

Laisser un commentaire