La réalité est ce que l'imagination fait d'elle _Charmant _ David Safier_

Affichage : 5 RÉSULTATS
Auteur (e) en H Auteur (e) par ordre alphabétique Excellente lecture Hugo roman Les maisons d'éditions Romance Young Adult

November 9 de Colleen HOOVER

Citation en guise de mise en bouche : « – Oui, beaucoup. Dépêche-toi d’écrire ton bouquin, parce qu’il fait déjà partie de ma PAL.– Ta PAL?– Ma Pile À Lire.Il en sort un, regarde la quatrième de couverture.– Désolé, marmonne-t-il, mais je ne crois pas que tu vas aimer mon …

Actes Sud Appréciation Auteur (e) par ordre alphabétique Auteur(e) en D Jeunesse Les maisons d'éditions LIVRE Très bonne lecture

Ueno park d’ANTOINE DOLE

En guise d’avant-goût :

C’est ce jour-là que j’ai compris que nous ne quittons jamais vraiment la
cage des drames qui nous façonnent. Nos barreaux à nous ont pénétré sous notre peau, dans nos corps, ils sont dans nos bras, dans nos jambes, tout en travers de nous.

Mon avis :

Un livre à la trame originale!

C’est un roman choral, pas dans le sens commun du terme. Ce ne sont pas des histoires qui se rejoignent, pas des points de vue de personnage qui s’entrecoupent. Chaque chapitre, c’est une petite histoire différente où un personnage différent s’exprime. Les deux seuls points communs à ces petites histoires, c’est le lieu «Ueno Park» et l’événement «Hanami».

Un chapitre, une histoire!

Le deuxième chapitre est sur Sora, c’est un garçon qui se sent fille. Il s’habille comme une fille, il se maquille comme une fille. C’est une évidence pour lui. Et il veut qu’on l’accepte comme tel. Il se fiche bien du regard des autres sur ce qu’il est. C’est assez ambigu et contradictoire. Cette envie d’acceptation est touchante. C’est une histoire parmi d’autres dans ce roman.
Elles parlent toutes de tolérance, certaines sont plus touchantes que d’autres. La tolérance est le mot clé de ces histoires. Une tolérance envers la différence qu’elle soit visible ou invisible.

Une très bonne lecture!

C’est une très bonne lecture. Il y a notamment une histoire qui m’a bouleversée. Elle parle de deux sœurs : l’une est malade et elle va bientôt mourir, l’autre essaie de faire face dignement et de soutenir. J’ai été touchée parce que ma sœur a aussi une maladie rare. Cette maladie a sa part d’incertitude et d’inconnu. (Quand elle était petite, les médecins disaient qu’elle n’aurait que 10 ans à vivre. Aujourd’hui, elle en a 19.) Leurs réactions face à la maladie m’ont émue et bouleversée, j’ai même pleuré.

Un public visé!

Ce livre a été publié chez Actes Sud Junior. Je trouve que c’est assez restrictif. Et j’émets des réserves quant au public visé, je ne pense pas que j’aurais été réceptive et assez mature avant mes 14 ans pour lire ce livre. Le sujet est très bien abordé.

Les adultes peuvent aussi lire ce livre, car il n’est pas enfantin, au contraire, on dirait de vrais témoignages. L’auteur sait transmettre les pensées d’adolescents qui ont dû grandir trop vite face à des situations difficiles.

En résumé : C’est une très bonne lecture. Il parle de tolérance,
d’adolescent qui se cherche, se perde et demande la liberté d’être eux tout simplement. Une fin surprenante
!

Notation : 

Akata Auteur (e) par ordre alphabétique Auteur(e) en A Les maisons d'éditions shojo Très bonne lecture

Perfect World T6 de Rie ARUGA

Un petit extrait en photo :

Mon avis : (il risque d’y avoir des spoil)

Une histoire dans une histoire!!

J’ai bien aimé cette suite. Kawana s’engage pour aider un couple Kaede et Keigo. Kaede est une jeune femme en fauteuil en roulant. Kawana voit en eux, un couple qui peut marcher contrairement à Ayukawa et elle. Elle veut les aider à réaliser leur rêve, leur futur : une maison pour vivre ensemble. Kawana pense immédiatement à Ayukawa pour les plans de la maison. Seulement, Ayukawa refuse le projet. Kawana va essayer de le convaincre.

Des personnages charmants!

J’ai adoré l’investissement de Kawana pour aider ce couple. Je me suis beaucoup attachée à Keigo, son amour pour Kaede est juste superbe. Il est taciturne, c’est vrai, mais ça fait partie du charme ! Dans ce tome, les personnages sont pratiquement tous attachants à part les parents de Kawana et Koreda. Les parents de Kawana m’énervent, ils ont peur pour leur fille. Je peux le comprendre, mais ils la forcent (c’est peut-être un peu fort, mais c’est comme ça que je l’ai ressentie) à renoncer au bonheur.

Un peu de piquant et de frustration!

Koreda est juste un peu effacé. Kawana se sent redevable en vers lui mais elle ne semble pas amoureuse de Koreda. Je ne suis pas trop fan de ce couple. J’aime quand Ayukawa et Kawana sont ensemble.

La fin m’a laissé sur ma faim. (je vous jure ce n’était pas fait exprès) Je suis de plus en plus addict à cette saga. J’ai hâte de lire la suite.

En résumé : un tome 6 addictif, avec des rebondissements et un partenariat Kawana et Ayukawa qui fait plaisir, mais aussi un peu frustrant.

Notation :

Note : 7.5 sur 10.

Tome précédent :

Tome suivant :

Auteur (e) en L Auteur (e) par ordre alphabétique Contemporaine Feel-good Le Livre de Poche Les maisons d'éditions

L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes de Karine LAMBERT

Extrait pour vous mettre dans l’ambiance du livre : « – … Au bout de la rue à droite, le Chou de Bruxelles. C’est le domaine de Nicole et Monique : deux ex-fonctionnaires de La Poste, reconverties dans les graines de courge, le quinoa et des légumes de toutes sortes. Surtout des choux : romanesco, …