Fragment en guise de mise en bouche :

– Combien de quoi ?

Nicholas n’était qu’à quelques pas d’elle. Elle ne l’avait pas entendu la suivre et ne s’attendait pas à le trouver si près. Même si seule la lune les éclairait, Nicholas ne se trouvait plus dans l’ombre du monument , si bien que lorsqu’elle se tourna vers lui, elle le surprit, et elle eut le temps de percevoir son expression avant qu’il la dissimule.

– Combien d’autres enfants as-tu, Mathilda? demanda-t-il durement.

Mon avis :

Dans le pays des Highlanders, Mathilda est une jeune châtelaine. Elle se dédie à son domaine. Elle met les mains dans le cambouis. Cependant, elle doit freiner, elle est enceinte de 8 mois tout de même. Elle est habituée à cette vie, la douleur de l’absence de son mari, Roger. Sa vie est chamboulée quand le propriétaire du domaine revient après 3 ans d’absence. Nicholas est revenu, son amour de jeunesse. Leurs retrouvailles sont loin d’être idylliques. Elle est pleine de ressentiments. Nicholas en veut à Mathilda de ne pas l’avoir attendu. Il pense qu’elle s’est liée à Roger pour le renverser. Mathilda, quant à elle, a l’impression que Nicholas a comment dire rayer son nom. Il l’a oublié pour des deniers. Ce quiproquo pourrait être intéressant et une bonne pâte pour l’intrigue. Cependant, les arguments de l’un et de l’autre sont toujours les mêmes. Ils sont répétitifs. Ça tourne en rond. Ils ne s’écoutent pas. Les ressentiments peuvent l’expliquer, mais ça pendant 40 pages avec les mêmes arguments. Stop, c’est trop. Rien ne sert de continuer. J’ai l’impression de faire un pas en avant trois en arrière. 

Je n’apprécie pas les personnages, je n’avais pas d’empathie pour les personnages. Nicholas est trop égoïste, trop buté, c’est moi… Son seul point positif, c’est qu’il a retroussé ses manches pour sauver son domaine. Il a mis les mains dans le cambouis. Mathilda est plus touchante notamment ses interactions avec une jeune fille du village. Elle est mignonne, courageuse… Il en faut pour être une femme à la tête d’un domaine. Cependant, cette boucle permanente m’a fait lâcher prise.

En bref, c’est un abandon ! 

Note : 0.5 sur 5.

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)