Fragment de livre en guise d’amuse-bouche :

« La surprise de le voir dans une voiture de police devance celle de notre rencontre fortuite. Je m’apprête à lui demander ce qu’il fait dans ce véhicule, mais il prend la parole avant moi.
— Est-ce que tout va… 
Il vient de me reconnaître malgré ma capuche et mon écharpe remontée sur le nez. Il ne termine pas sa question, visiblement surpris de me trouver là.
— Salut, dis-je, troublée.
Nous nous dévisageons un long moment. Au fond, je ne suis pas étonnée de le trouver à Saint-Martin. Il y a à peine un an, il m’a tenu compagnie sur l’un des bancs de la place. Ce qui me surprend, c’est son uniforme.
— Tu es… policier ? bredouillé-je.
Il acquiesce.
— Je couvre Saint-Martin depuis trois ans, m’explique-t-il non sans fierté.
Mes yeux glissent sur sa tenue. Il porte une sorte de bomber noir, le même qu’à Noël dernier. De nuit, je n’avais pas vu le blason sur l’épaule. J’en déduis que ce jour-là, quand il m’a trouvée, il devait être en service. Ce qui explique sa présence dans le quartier si tard dans la soirée.
Policier. Pour être honnête, vu ce dont Tom l’intrépide était capable plus jeune, je l’imaginais plutôt devenir contrebandier ou tueur à gages, ou à la tête de la mafia locale. »

Mon avis :

C’est une gentille romance de Noël pleine de bons sentiments sans qu’elle soit inoubliable. Mais elle m’a fait passer un bon moment. Elle est légère et dépaysante. Je n’avais qu’une envie : sauter dans un train et aller vivre dans un chalet à la montagne. Les paysages enneigés, les moments cocooning au pied de la neige, ça m’a fait rêver. J’avais d’autant plus hâte d’être au pied des pistes en mars. 😉

Cela tombe plutôt bien, car l’héroïne est une rêveuse. Lili a la tête dans les nuages. Elle adore sa famille et sa grand-mère par-dessus tout. La maladie d’Alzheimer de Madie est venue bouleverser sa famille, le père de Lili a décidé de la mettre en maison de retraite. Seulement, voilà, la décision n’a pas été unanime. Lili a encore du mal à faire passer la pilule. Un an après, elle est toujours indignée. Alors quand son père leur fait part de sa décision de vendre le café de Madie, Lili tombe plus bas que terre. Le café de Madie n’a pas le droit de disparaître. Comment peut-elle empêcher cela tout en poursuivant sa vie à Lyon ? Est-ce seulement faisable ? 

Lili suit son cœur, mais elle le protège très mal. Elle va se lancer à cœur perdu dans ce nouveau projet. Elle voulait finir en quelques jours, mais la tâche s’allonge de jour en jour. Pourra-t-elle concilier les deux ? En tout cas, les habitants de son petit patelin vont être une véritable source de soutien et d’inspiration. Va-t-elle faire changer d’avis sa famille ? 

Lili est également une jeune femme avec un cœur tendre. Elle s’accroche à son ex-petit copain qui l’utilise comme bouche-trou quand ça l’intéresse. 

Ce roman se rapproche plus du feel-good, voire du cocooning. L’esprit de famille est très central. La romance pointe son nez à l’horizon. Elle est mimi et elle se déroule lentement mais sûrement. Sur cette toile de fond, nous avons également une mini-enquête.  

L’auteure ne développe pas énormément la maladie d’Alzheimer, mais son travail a fait écho à mes recherches sur l’Alzheimer pour mes cours et les thérapies alternatives qui fonctionnent pour stimuler la mémoire ou apaiser. C’est un petit plus non négligeable. 

En résumé : Cette romance de Noël est plutôt sympa, réconfortante et un petit mélange des genres. L’esprit de famille a un rôle capital. 

Note : 4 sur 5.

D’autres avis sur la toile :

Le Temps d’une Chronique,Thalie,Bibliokinderine, Miss Chocolatine bouquine, Kimysmile, rowenabookine

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)