Zombillénium T2 : Ressources humaines de ARTHUR DE PINS

Mon avis :

Il y a du suspense dans ce tome. On suit une famille qui vient s’amuser au Zombillénium pour l’anniversaire de leur fils. Seulement, on leur met pas mal de bâtons dans les roues. Ils sont en route depuis un petit bout de temps déjà et rien à faire, ils ne trouvent pas le parc. Pourtant, il est à portée d’œil mais pas de main. Heureusement, ils croisent Aurélien _un employé du parc_ qui les conduit au parc. La mère se fait vite remarquer de par son intolérance et sa violence. Ses éclats attirent l’attention du directeur du parc. Le visage de cette femme lui dit quelque chose, où est-ce qu’il aurait pu la voir ?
Zombillénium est en difficulté !
Le parc de Zombillénium n’est pas dans le top de la liste des parcs à visiter. Malheureusement, cela a des répercussions économiques. La menace du chômage plane, mais peut-être que le charisme d’Aurélien pourra sauver le parc ?   
Une thématique de plus en plus récurrente !
La diversité des monstres, leur différence visible met en exergue la thématique de la BD sur la tolérance. Ce ne sont pas ceux qui ont un visage de monstre qui sont forcément les monstres. Le mal peut avoir une belle gueule.
Une autre thématique : l’abandon !
Les parents rejettent leur enfant quand il ne correspond pas à leurs attentes. Les parents devraient nous aimer quoi que l’on décide et quoique l’on soit. Une question intéressante et transposable aux questions de genre, d’orientation sexuelle ou encore de choix de carrière.
Les dessins !
J’ai des atomes crochus avec les dessins bien qu’ils ne soient pas atypiques. Ils sont tellement classes.

3 commentaires

Laisser un commentaire