Zombillénium T3 Control Freaks d’ARTHUR DE PINS

Extrait en image :

Mon avis :

Un bon rebondissement !
Le personnage de Gretchen se dévoile un peu plus. On en apprend plus sur son passé et sa famille. Le père s’était dévoilé dans le tome précédent et dans ce tome-ci, c’est autour de la mère d’apparaître assez brièvement.  C’est franchement sympa d’en savoir plus et ça donne une certaine profondeur au personnage. J’étais bien loin de m’imaginer ce passé pour Gretchen. Son personnage gagne aussi en ambiguïté sur sa relation avec le Parc.
Le parc et sa direction ne sont pas en reste !
Le directeur actuel est un bonhomme qui fait bien son job mais les actionnaires trouvent que le rendement n’est pas au top. Ils lui demandent un apport en âmes humaines bien plus important. Or il n’est pas d’accord et rend son tablier. Il a une certaine éthique et il n’est pas prêt à se renier. Comment sera le nouveau directeur ? Les rumeurs circulent bon train et elles sont loin d’être positives.
Le parc dévoile aussi ses plus noirs secrets. C’est trop top.
Le parc, une critique des grands groupes !
Je n’ai pas pu m’empêcher de faire le rapprochement avec ces grands groupes qui ne traitent plus l’humain et ne connaissent plus que le chiffre, et ou le seul moyen de les freiner est de faire grève. C’est quand même terrible de ne pas pouvoir trouver un compromis, de parler avant de tout stopper. En bref, il n’y a plus d’entre-deux.

En résumé : un tome avec une thématique qui se développe, interroge la.e lectrice.eur… Et l’intrigue n’est pas en reste.

Note : 4 sur 5.

7 commentaires

    1. C’est un tome ou ça démarre un peu plus mais comme toi la saga me laisse une idée d’ensemble mais pas forcément les détails des différents tomes. Et j’ai eu l’impression pour ce tome est d’un mieux au niveau de l’intrigue.
      NB : cette chronique était depuis longtemps dans mes brouillons.

      1. Oui, mais la lecture du tome précédent datait tellement que je pense ne pas l’avoir apprécié à sa juste mesure, même si je l’ai bien aimé.

Laisser un commentaire