Fragment de livre en guise de mise en bouche :

Ce souvenir me remplit de fierté. Non pas parce que j’ai sauvé Leng. Je m’en balance de ce pauvre type que je tuerai dès que je récupèrerai mon navire. Si je suis fier, c’est parce que je me suis opposé à eux. Les bonnes gens. Ceux qui regardent et qui se taisent. Les puissants de ce monde commettent des crimes ignobles en toute impunité. Comme accepter d’enchaîner et de violenter un Africain de la naissance à la mort sans aucun autre motif que le profit qu’ils vont en tirer. Ça ne leur pose pas de problème.

Mon avis :

Une suite qui ne correspondait pas trop à mes attentes !
Malgré tout, j’ai bien aimé. C’est une lecture agréable, mais j’ai eu plus de mal à être happée, à accrocher. Ce second tome prend une tournure un peu trop dramatique et tragique. Cet aspect a tendance à me perdre surtout en ce moment. J’avais besoin de quelque chose de plus léger.
Un changement de protagoniste !
Ce changement se fait au profit du pirate et amant de Florence d’Acre, Steven Kelly. Florence a pris le large avec son navire et son équipage, et l’a laissé seul sur Tortuga. Il est fou furieux et en colère. Pour couronner le tout, il a des créanciers à ses basques.
Il n’a plus qu’une idée en tête : reprendre son navire et retrouver Florence. Son temps est compté. Tout d’abord, il lui faut un navire qui le veuille bien à son bord. La tâche s’annonce ardue, surtout quand la moitié de ces navires appartiennent à ses créanciers. Qui va-t-il bien pouvoir entourlouper ?
En tout cas, il ne peut pas abandonner son navire et Florence. Quoiqu’il ne sache pas encore ce qu’il va pouvoir faire de cette dernière : se venger ou se jeter à ses pieds. Tel est le dilemme !
Chose promise, chose due !
Un synopsis qui promet de l’aventure, des épées, des forbans, et des petites batailles… Et j’ai été servie. Un peu de mouvement, ce n’est pas de refus. Il y a de la houle dans l’air.
La plume de l’auteure !
Comment dire ? Elle est simple et fluide. Il y a toujours ce rythme et cette action. Mais il m’a manqué quelque chose. Impossible de mettre le doigt dessus. Et puis, il y a l’introduction de l’histoire personnelle de Steven Kelly qui ne m’a pas convaincue. Elle est fractionnée et convenue. De plus, elle a pris une direction grave et mélodramatique. Le passé de Steven est un vrai cumul d’événements sombres et noirs. C’était trop pour moi.

En résumé : c’est une lecture agréable, même si un peu en dessous de mes attentes quant à la suite des événements.

Note : 3 sur 5.

Tome précédent :

Un commentaire sur « Les âmes pirates T2 La Vindicta de J. K-GRAS »

Laisser un commentaire