Extrait audio :

Mon avis :

Je continue avec la mythologie grecque. Je suis fan. D’ailleurs, j’ai bien envie de continuer à lire des livres sur ce thème. Je me note cet auteur, d’autant que c’est un acteur que j’adore dans Bones, son côté baba cool et nounours, mmmh un amour. 

Mythos lu par Frédérique Sauterelle est une très bonne écoute. Elle est vivante et mouvementée. Je ne sais pas ce que je préfère le livre ou la lecture par le narrateur. Frédérique Sauterelle lit avec nonchalance, une touche d’ironie et de l’humour. Une narration qui lui colle à la peau. Franchement, plus d’une fois, j’ai éclaté de rire toute seule dans la rue. Difficile de me réfréner. 

Stephen Fry a le droit à plusieurs versions de certains mythes. L’auteur et le narrateur nous offrent une épopée historique avec humour, recherche, légèreté et un peu graveleux. J’adore. C’est décalé. L’auteur nous raconte toute la mythologie de Uranos et Gaïa en passant par Kronos et Zeus jusqu’à Arès, Apollon, Artémis, Hermès, etc. La première partie du livre est consacrée à la création du panthéon grecque. Le règne des titanides avec leurs différentes querelles ensuite viennent les olympiens et leurs rejetons. L’auteur se concentre sur l’histoire des dieux, ici pas de demi-dieux ou que de brèves apparitions. 

C’est fou mais avec cette écoute, je me suis rendu compte que je ne connaissais que les grandes lignes. J’ai pu remplir les blancs pour comprendre par exemple pourquoi Kronos a mangé ses enfants ? Pourquoi Atlas porte-t-il le monde sur son dos ? Pourquoi Zeus est l’aîné tout en étant le dernier à naître ? Tout y passe de la création des hommes puis des femmes au supplice de Prométhée. Les Grecques avaient pensé à tout, même la répartition des saisons ou encore la naissance des continents. C’est impressionnant.

L’auteur fait également le lien avec l’étymologie des mots, le supplice de Tentale et la tentation, Prométhée et les prémonitions, Cérès (Déméter) ou la déesse des moissons ; Cérès pour céréales. C’est enrichissant. L’auteur fait également des liens entre le panthéon romain et grec. En Grèce, l’amour sous toutes ses formes est accepté, les Romains sont plus fermés. Sinon, ils s’accordent sur les autres cultes. Les mœurs découlent des cultes. Ces remarques sont constructives, mais surtout elles nous interrogent. 

Le seul bémol est pour la fin. Elle est plus longue et moins prenante, peut-être car c’est des mythes moins connus, plus courts et fragmentés ou alors mon écoute plus hachée.

D’autres avis ici :

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)