Cher(e)s voyageur(e)s,

J’avais adoré la plume de Michèle Beck et c’est avec plaisir que je me suis replongée dans un autre livre de l’auteure. L’auteure m’a gentiment proposé le tome 2.

Fragment de livre en guise de mise en bouche :

« J’adore la voir rougir comme ça et je me surprends à espérer colorer ses joues de plaisir.
— Je savais bien que tu m’imaginais nu dans tes rêves, la taquiné-je en déposant devant elle une assiette garnie de soupe à la tomate avec des pâtes.
Je râpe du fromage frais par-dessus, tout en savourant de la voir dissimuler son embarras derrière sa main.
— Bon appétit, dis-je en me servant à mon tour.
Elle observe pensivement son assiette.
— Il aurait pu mourir, murmure-t-elle.
— Ce n’est pas le cas. Il va se remettre, le docteur l’a dit.
— Et s’il se trompait ?
— Il avait l’air antipathique, à mon avis, c’est un super médecin.
— N’importe quoi !
— Je t’assure, plus ils sont cons et plus ils sont bons. »

Mon avis :

Après la fin du premier tome, j’avais hâte de lire un tome sur Jay et Patti. J’avoue que Jay m’intriguait et la douce Patti méritait de rencontrer quelqu’un. Je trouvais que ces deux personnages étaient bien assortis. Patti et son passé sont étroitement liés avec celui de Tony. Il restait peu de chose à découvrir. J’espérais seulement la voir évoluer. Elle s’ouvre aux autres, avance petit à petit et apprend à saisir les occasions qui se présentent à elle. Par contre, le premier tome ne nous dévoile que peu de choses sur Jay. C’était l’ami de Tony, un soutien et une franche camaraderie. J’ai aimé le découvrir. Son histoire m’a touchée.

Sa relation avec Patti avait l’air prometteuse. Je ne suis pas déçue. Ils se montrent leurs plus grandes peurs avant de pouvoir avancer ensemble. Tony voit ce rapprochement d’un mauvais œil. Pourtant, Patti n’a pas envie de lutter, elle se sent attirée par Jay. Jay l’évite. Cependant, un événement et les gueules de bois occasionnelles de Jay nous donnent l’occasion de découvrir une autre facette de ce boxeur taquin et coureur de jupons. Patti se demande ce qui a bien pu lui arriver pour qu’il se mette dans cet état. 

Les autres personnages valent tous le détour. Ils sont tournés vers les autres, altruistes… C’est beau. Clarence, le fils de Patti, me plaît tellement ce gosse. Il est tellement mignon, attachant. Ils ont une relation symbiotique. Clarence est son petit rayon de soleil. Elle est son pilier et sa maman câline. 

Un nouveau protagoniste, Jesse, un ex-militaire traumatisé rentrent dans le club de boxe de Jay et Tony. Il a du mal à maîtriser sa colère. Son psychiatre pense qu’il pourrait exorciser sa colère en donnant des coups dans un sac de sable. Ce personnage m’a l’air très prometteur pour un troisième tome. Il semble que l’auteure en a un de prévu. 

Je ne suis pas passée loin du coup de cœur. Il m’a manqué un petit quelque chose du côté de Patti, peut-être un peu plus d’introspection, car finalement on explore et l’on découvre tout sur Jay. Cela crée un déséquilibre. 

En bref, la lecture est excellente, fluide, prenante et addictive.    

Autres livres de l’auteure chroniqués sur mon blog :

Les blogueurs qui ont chroniqués ce livre : Aucune trouvée sur livraddict

Lu dans le cadre du challenge #shinysummerchallenge dans la catégorie #chaudetardent #brulantdamour…

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)