Fragment de livre en guise de mise en bouche :

« — Tiens, mets ça dans ta bouche, m’ordonne Bédelia en déposant une boule dans ma main. C’est un champignon qui pousse près des gorges de feu. Il va te donner de l’énergie.
Je m’exécute et commence à mâcher. C’est pâteux et granuleux. Le goût est fort. Heureusement que je n’ai pas pris le temps de le sentir avant, je suis sûre que ça doit puer les pieds ce truc-là. »

Mon avis :

Un final tant attendu !

C’est une très bonne lecture. L’auteure a toujours cette plume fluide et prenante. Les phrases coulent comme de l’eau de source. La fin est à la hauteur de cette belle saga. Elle est originale, un bon point final et en même temps, rien n’empêche une suite si d’aventure l’auteure voulait poursuivre la saga. Cependant, j’étais un peu moins dans l’histoire par rapport à ma lecture des deux premiers tomes. Et j’ai mes petites idées sur le pourquoi du comment.

Une première moitié en deux temps !

Il m’a été difficile de plonger dans la première partie du roman. J’étais dedans, puis je n’y étais plus trop. Il y a comme un vide dans certains personnages : Matthew est un peu plus fade, moins lumineux, il n’est plus complet (pour une raison que je ne dévoilerai pas) et Luc, le père de Lily, est juste froid. Des deux, la réaction de Luc est la plus étrange, il était un peu plus tout feu tout flamme dans les premiers tomes, mais là, le feu semble s’être éteint. Alors certes, nous avons tous des réactions différentes face au chagrin, mais la sienne ne m’a pas trop convaincu. Quant à Matthew, ça peut s’expliquer. Léo aussi m’a manqué, son peps et son soutien. Matthew sans Léo, ce n’est pas pareil.

En parallèle, nous avons Lily qui fait face à de nouveaux obstacles avec brio. Elle affronte un nouveau monde plein de mystère, de nouvelles règles et se fait même de nouveaux amis. L’un d’entre eux vaut vraiment le détour, Valérien. C’est un personnage à l’image de l’anti-héros, désabusé avec une pointe d’ironie, de quoi me faire craquer, pas vous ?

Attention, c’est un crescendo !

Dans la seconde moitié, tout s’accélère : l’action, le rythme… Les personnages reprennent des couleurs, les émotions font les montagnes russes et l’entrain est au rendez-vous. C’est la vie/le bien leur leitmotiv! Les révélations sont de la partie et la.e lectrice.eur n’est pas au bout de ses peines. Elles tombent sous le sens sans perdre l’effet de surprise. Même si j’en avais deviné certaines. 😉

Un petit hic qui s’appelle “Astrée” !

Eh oui ! Ce personnage est aussi responsable de mon problème d’accélération au démarrage. C’est que finalement, je n’ai pas bien compris ses motivations. Son “je veux me venger” aurait gagné à être explicité un peu plus pour que je puisse m’attacher à elle ou du moins, la comprendre. Cela m’aurait permis d’être plus à fond dans l’histoire dès le début.

En résumé : C’est une très bonne lecture, suite et fin de saga. Je n’ai certes pas accroché de la même manière quand je suivais Matthew ou Lily au début, mais les révélations, les nouveaux personnages et aussi leurs évolutions en valent la peine.

Note : 4 sur 5.

Tome précédent :

2 commentaires sur « Les gardiens des Anges T3 : Les ailes sombres de MICHÈLE BECK »

Vos commentaires font toujours plaisir :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s