La réalité est ce que l'imagination fait d'elle _Charmant _ David Safier_

Affichage : 1 - 8 sur 8 RÉSULTATS
Interview d'auteur(e) Rendez-Vous Littéraire

Interview d’auteur.e : Michele Beck#5

Cher.e.s voyageur.e.s, J’ai eu l’occasion de lire 5 livres de Michèle Beck. J’ai été impressionnée par la sensibilité et les émotions qu’elle arrive à transmettre à sa (on) lectrice (eur). ça faisait un petit bout de temps que je préparais …

Mardi sur son 31 Rendez-Vous Littéraire

Le mardi sur son 31 #15

Cher.e.s Voyageur.e.s,

Le principe est de présenter une citation extraite de la page 31 de ma lecture en cours. La citation est sensée être une phrase. Je préfère que ce soit un peu plus long. Ce rendez-vous hebdomadaire a été créé par Les bavardages de Sophie. Je participerais à ce rendez-vous ponctuellement, quand l’occasion se présentera.

Voici un extrait de la page 31 de Les gardiens des Anges T1 : Les ailes perdues de Michèle Beck :

Tout est confus dans la tête de Matthew. Quand il revient à lui, la douleur le déboussole. Son nom, sa vie, sa mission : le plus important n’a pas disparu, contrairement à ses souvenirs des derniers jours. Sur le moment, il ne comprend pas ce qu’il ressent ni ce qu’il a perdu. Puis la jeune fille apparaît. Une potentielle. Ce ne peut être une coïncidence.

Tout à coup, la brûlure dans son dos devient plus forte et il sait alors avec certitude ce qu’il a perdu. Il en est si choqué qu’une larme coule sur sa joue. Une première pour lui, qui n’a jamais pleuré de toute sa longue vie !

Quel crime a-t-il commis pour qu’on lui retire ce qui lui importe le plus ? Cela fait-il de lui un… ? Il ne peut même pas penser à ce mot sans être dégoûté. Son estomac se noue, et sa gorge se serre. Une peur sans précédent le saisit.

Bonne lecture !

Mardi sur son 31 Rendez-Vous Littéraire

Le mardi sur son 31 #8

Cher.e.s Voyageur.e.s,

Voilà un extrait de ma lecture en cours (la page 31 bien sûr ;)) La fille au sac de plumes de Michèle Beck :

Le rayon était un peu vide à cause des nouveaux arrivants de la semaine, mais l’essentiel était là : chips, cacahuètes bien salées, même des petits saucissons. Ses victuailles dans les bras, Vic se rendit au rayon des condiments, où elle trouva l’huile d’olive et la moutarde. Elle allait s’emparer de la dernière bouteille de vinaigre quand quelqu’un la devança.

— Hé, je l’ai vue la première ! s’écria-t-elle, la bouteille d’huile coincée sous le menton.

— T’as plus de place pour la prendre, répliqua le jeune homme en lui indiquant les deux paquets de chips qu’elle avait déposées sur le sol. Ici, si tu ne peux pas le porter, tu ne peux pas l’acheter. Tu vas devoir choisir. Vinaigre ou chips ?

Il est prenant, j’aime beaucoup !