Mon avis :

C’est un recueil de petites nouvelles qui évoluent dans l’univers de Beastars. Chaque chapitre est une histoire impliquant un herbi et un carni. La société n’a pas changé. Les herbis et les carnis vivent ensemble, mais les mélanges sont loin d’être fructueux. La proie est fascinée par le prédateur parfois au point de se laisser manger. Ces nouvelles ne parlent pas d’amour, mais plutôt de rapprochement entre ces deux espèces. Ma préférée est celle du loup et du castor. Elle est mignonne. Leur amitié est très forte malgré les critiques de leur semblable. Ils se soutiennent. J’ai vraiment eu un petit coup de cœur pour ces deux-là. La chèvre et le crocodile font un duo assez sympa. Elle a peur de cuisiner avec un carni qui pourrait décider de la dévorer en moins de deux. 

Les autres sont plus superficiels, moins mimi et peu développés. Les titres des chapitres m’ont fait penser à ceux des fables de la Fontaine. Comme cet écrivain français, la trame fait écho à des problèmes sociétaux : le journaliste qui critique derrière son écran sans connaissance du terrain, quelqu’un d’imposant n’est pas forcément un prédateur…

Ce sont des petites critiques qui sonnent juste. 

Les dessins sont à l’image de ceux de la saga Beastars. Ils sont toujours aussi fins, précis et les traits des animaux sont adoucit.

Note : 3 sur 5.

D’autres avis sur la toile : L’apprenti Otaku, La Pomme qui rougit, Les blablas de Tachan, Les voyages de Ly et MangAstra.

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)