Honey come Honey T1 d’YUKI SHIRAISHI

Extrait en image :

Mon avis :

Attention aux apparences ! 

Ce manga a une trame typique des shojos. Il n’y a pas de réelle nouveauté du côté intrigue. Par contre, les personnages sont un peu plus originaux. Mitsu, la fille est loin d’être toute mignonne et fragile, enfin si elle est mignonne mais c’est une vraie karaté kid. Attention, s’approcher sans faire de bruit, c’est à vos risques et périls! Kumagaya, est un solitaire. Il est grand avec une aura menaçante. Tout le monde a peur de lui. Ils l’appellent le Grizzly et fuient devant lui. Mitsu découvre que ce gars aux allures menaçantes est doué en couture et crée de jolis objets, difficile à croire. En tout cas, Mitsu y croit. Peut-être est-ce le début d’une nouvelle amitié voir plus ? 

L’histoire est bien sympa. Les dessins sont tout mimi. La seule chose qui m’a dérangée. C’est que Kumagaya est censé faire peur, mais non, je le trouve juste beau. Ce n’est qu’en voyant la réaction des autres qu’on comprend qu’il les terrifie mais aucun élément visuel ne va en ce sens, à part peut-être une petite ombre dans le regard. Dommage, car l’intrigue perd un peu de sa crédibilité. 

Je suis quand même curieuse de voir la suite. En tout cas, ça promet d’être une lecture sans prise de tête, mais peut-être gagnera-t-elle en profondeur au fur et à mesure des tomes.

Note : 3.5 sur 5.

Copinautes qui l’ont également chroniqué :

Un commentaire

Laisser un commentaire