Septembre 1750
Une bande de pirates m’a enlevée dès mon arrivée dans le Nouveau Monde. Je suis Florence de l’Aigle, fille du marquis des Acres. Si vous trouvez ce message, s’il vous plaît, prévenez Monsieur Conor Mc Pherson à Charleston.
J’ai peur.
J’ai mal.
J’ignore pourquoi ils s’en sont pris à moi. Ils ne réclament aucune rançon. Nous faisons voile vers Tortuga.
Par pitié, venez à mon secours!

Citation en guise d’avant-goût :

Être belle et docile ne me suffisent plus. Sur l’Anarkhia, je me forge cette éducation masculine qui me fait défaut. Je deviens une résistante tout en me délestant de ma résilience. Ce que Mère ne m’a pas octroyé, je m’en empare au prix de l’abandon de mes peurs d’antan.

Mon avis :

Une très bonne lecture !

C’est une très bonne lecture. C’est un petit livre d’aventure sur fond de romance. J’ai été happée dès les premières pages. L’histoire de Florence d’Acre est très prenante d’autant plus qu’on ne sait pas grand chose d’elle au début. L’auteure la présente à sa.on lectrice.eur petit à petit à l’aide de flash back. Ce procédé m’a tenue en haleine.
Attention, il y a quelques scènes olé olé, mais elles ne sont pas longues et on est loin des scènes de voyeurisme que l’on peut retrouver dans certains romans.

Le calme plat avant la tempête !

Florence d’Acre est la fille du marquis D’Acre. Elle est enlevée par une bande de pirates avant d’avoir pu conclure son mariage avec un riche commerçant. Celui-ci a l’âge d’être son grand-père, elle est cependant résolue à l’épouser. Cette bande de pirates bouleverse son projet. L’enlèvement a été commandité, par qui et pour quoi ? En tout cas, ces sales pirates sont muets comme les pierres.

Un personnage au fort caractère !

J’ai beaucoup aimé, Florence est une jeune femme courageuse. Elle ne baisse pas les bras et compte bien retrouver sa liberté. C’est en pleine mer qu’elle puise son courage. Peut-être est-ce une marche vers la liberté ou vers un autre mari qu’elle n’aura pas eu la liberté de choisir ? Réussira-t-elle à échapper au commanditaire de l’enlèvement, telle est la question ? Réussira-t-elle à amadouer cette bande de Pirates ?

La plume de l’auteure !

C’est sans doute ce qui m’a le plus marquée dans ce livre. Elle a une plume soignée, elle fait des phrases courtes et belles. J’ai vraiment aimé la sonorité des phrases. Je ne saurais l’expliquer autrement. Elle avait une certaine mélodie.

En résumé : C’est une très bonne lecture et une très belle découverte. La plume de l’auteure est mélodieuse et simple. La fin est surprenante. J’ai hâte de connaître la suite des aventures de Florence D’Acre. 

Notation : 17/20

Merci à l’auteure pour son envoie et sa confiance !

Publicités

3 commentaires sur « Les âmes pirates tome 1 : L’Anarkhia de J. K. GRAS »

Vos commentaires font toujours plaisir :)