Arte T17 de Kei OHKUBO

Je vous le dis tout de suite, Arte fait un retour en force, mais sa garde rapprochée en fait les frais. Elle est plus posée, moins impétueuse, mûrie par les épreuves de la vie. Dans sa quête, elle se dirige vers Florence pour retrouver Léo. Guido, notre capitaine de bateau, sera mis à l’épreuve avec elle, mais sa lueur d’intérêt dans son profil impassible la rend sympathique. Au début, je m’ennuyais avec ce nouveau personnage, craignant le triangle amoureux. Heureusement, Arte reste entière et attend Léo depuis trop longtemps pour être déviée. Malheureusement, le rythme du tome 17 est plat, moins captivant. Malgré cela, j’ai hâte d’assister aux retrouvailles de Léo avec Arte. La rencontre avec ses amis de longue date atténue ma soif, mais l’attente est un brin frustrante. #Arte #Retrouvailles #Florence
#Appréciation #Arte #KeiOhkubo #Manga #renaissanceitalienne #Seinen

Orange T4 d’Ichigo TAKANO

Je suis conquise par ce tome croustillant d’Ichigo Takano ! Les protagonistes, unis pour sauver Kakeru du suicide, offrent une histoire émouvante. La course relais du lycée est décisive, et voir Kakeru perdre l’équipe sous les yeux de ses amis me déchire le cœur, ses proches absents. J’admire la douceur avec laquelle le manga aborde la thématique sensible du suicide au Japon, brisant un tabou. Naho et ses amis luttent contre les idées noires en ajoutant de bons souvenirs, touchant. Les relations maladroites et les scènes de complicité des copains sont hilarantes. Une lecture poignante, triste parfois, mais remplie de moments tendres et optimistes. Croisons les doigts pour leur réussite ! #Manga #LectureÉmouvante #SauverKakeru

Le Charles de Gaulle : Immersion à bord du porte-avion nucléaire de Raynal PELLICER et Titwane

Je suis enchantée de parcourir les planches de Titwane, car elles sont merveilleuses. Ce roman graphique explore les portraits et le dessin technique avec étonnante précision et réalisme, que ce soit des sujets humains, des moteurs ou des réacteurs nucléaires. Les mouvements de catapultage et d’appontage valent le détour, exécutés avec une chorégraphie millimétrée. Grâce à Raynal Pellicer, j’ai découvert un univers passionnant, même si je n’aurais jamais pensé m’intéresser à un porte-avion nucléaire. Leur solidarité et leur altruisme dans la marine m’ont presque donné envie de rejoindre leur grande famille, bien que l’isolement me fasse hésiter. Malgré les dangers présents en mer, l’ambiance sur le pont est agréable, surtout lors des dimanches de récréation. L’aumônier m’a impressionnée par son rôle de psychologue des troupes. Bref, cette immersion en mer inconnue était fascinante, et je suis impatiente de voir où Raynal Pellicer et Titwane nous emmèneront ensuite ! 😍🚢🌊