Citation :

« Malheureusement, Martha la mettait dans l’embarras.

— Je n’ai pas passé mes examens parce que je voulais m’occuper de Nanna.

Sa grand-mère lui manquait toujours autant. Une partie de son cœur était comme engourdie, solitaire.

— Quand elle a eu son attaque, je voulais rester tout le temps avec elle. Je ne pouvais pas me concentrer sur mes cours, en pensant qu’elle était toute seule. Mes études ne me semblaient pas importantes.

— Et maintenant, tu te rends compte qu’elles l’étaient.

— Rien n’est plus important que les gens qu’on aime.

Elle ne parlait pas de la famille. Ses parents la rendaient folle. Quoi qu’elle fasse, ils n’étaient jamais contents. Son opinion ne valait rien. Ses désirs encore moins. Elle ne pensait pas qu’elle aurait abandonné ses études pour s’occuper d’eux. Mais sa grand-mère…

— Je ne regretterai jamais le temps que j’ai passé avec elle. »

Mon avis :

Un coup de cœur ! Je ne m’attendais clairement pas à cela. Je pensais passer un bon moment cocooning avec une romance, des sentiments et un moment léger. Pourtant, Sarah Morgan m’a surprise, elle nous offre plus qu’une romance un roman feel-good. Ce roman a quelque chose de réconfortant. Pour une fois, nous sommes loin de protagonistes écorchés par la vie, battus, torturés ou violés. Ou que sais-je ? Ils sont simplement humains, ils ont fait des erreurs. Ils s’accrochent à la routine, elle les rassure. Ils sont tous confortables dans leur pantoufle à part… Chtt ! 

 Cependant, tout bascule quand Kathleen, octogénaire décide de partir faire un road trip. Mais est-ce bien raisonnable de vouloir traverser tout l’Ouest américain en voiture de sport à 80 ans ? Liza rentre en panique, sa mère part encore une fois. Elle a plus de souvenirs de sa mère lui tournant le dos que de son visage. Ses anciennes peurs refont surface. Elle essaie de la raisonner. Seulement, Kathleen a déjà prévu un chauffeur, son accompagnatrice devra être souriante et aimer conduire. La jeune Martha a répondu à l’annonce. Lors de son entretien avec les deux jeunes femmes, le feeling passe directement avec Kathleen. Liza reste sur la réserve. Comment ça se fait que Martha soit venue en train si elle aime conduire ? Décidément, elle ne le sent pas ce voyage. Elle pourrait s’inviter dans les valises de sa mère et partir avec elle. Non, mais qu’est-ce qu’il lui arrive de penser ça ? Si elle part, ses filles mettront le feu à la maison, son mari n’aura pas de chemises propres. Et qui organisera le voyage en France ? 

Vous l’aurez compris. Liza est l’opposé de sa mère, elle est tout le temps présente pour ses filles Caitlin et Alice. Sauf qu’elle s’y perd, la fuite devient tentante. Trop ! Quand son mari oublie leur anniversaire de mariage, c’est le pompon. Elle les laisse en plan. Que la maison brûle, pour une fois, elle passera en premier… Sa mère avait-elle tous les torts finalement ? Ce voyage pourrait se révéler bénéfique. Est-ce que cela signifie que son mariage est fini ? A-t-elle seulement envie de le sauver ? 

Kathleen et Martha sont sur la Route 66. Après une visite éclair et enthousiaste de Chicago, Martha est tendue. Réussira-t-elle à mener Kathleen à bon port et en un seul morceau ? La dernière partie est loin d’être gagnée. Kathleen continue de lui faire confiance. Leur duo m’a beaucoup touchée. Martha est quelqu’un d’expansif quand Kathleen est réservée. Kathleen a l’avantage de l’expérience, elle fonce ou bien elle fuit… Martha a encore la fougue de la jeunesse. Elle a de grandes chances de la rattraper, peut-être Kathleen s’ouvrira à Martha sur les raisons de cette fuite continuelle. Son passé pourrait en être la cause et la Californie un début de réponse. Continuera-t-elle sa fuite en avant ? Sera-t-elle prête à se rapprocher de sa fille et à accepter son affection ? 

Les portraits féminins gagnent en profondeur, en complexité. Les hommes ne sont pas en reste, quoiqu’un peu moins présents. Ils évoluent avec les rencontres, l’éloignement, le changement de décor leur offre la possibilité d’évoluer. 

La romance semblait courue d’avance, mais certaines complications m’ont fait douter. J’ai bien aimé que l’élément perturbateur soit aussi bien construit. Le final est doux. Qu’est-ce qu’il fait du bien ?

En bref, ce livre sera peut-être le dernier coup de cœur de l’année. C’est une surprise. Elle réchauffe en période de fête. Elle a l’odeur des embruns et du vent sec du désert. Les personnages sauront vous ravir chacun à leur manière et vous donnez envie de les retrouver. Qui sait ? 

3 réponses à “Destination Happy End de Sarah MORGAN”

  1. […] Destination Happy End de Sarah Morgan : […]

  2. Avatar de leslivresderose

    oooh tu donnes trop envie! Trop bien les coups de coeur innatendus!!

    1. Avatar de Les paravers de Millina

      Oui, il est vraiment top 😀

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Note : 5 sur 5.

Pour d'autres avis, c'est par ici : Mon paradis des livres, les temps d'une lecture, I need more book

3 réponses à “Destination Happy End de Sarah MORGAN”

  1. […] Destination Happy End de Sarah Morgan : […]

  2. Avatar de leslivresderose

    oooh tu donnes trop envie! Trop bien les coups de coeur innatendus!!

    1. Avatar de Les paravers de Millina

      Oui, il est vraiment top 😀

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)