Angela et le chiffre des anges T2 Powers d’YVAN PREMIER

Fragment en guise de mise en bouche :

Gabriel fut bien content de retrouver un peu de calme avec Luc et Angela lorsqu’ils se retrouvèrent à table tous les trois : l’accueil des élèves de leur classe avait été très chaleureux grâce à l’intervention de Mikael, mais toutes leurs questions sur la Terre et sur l’empoisonnement du Roi l’avaient épuisé !

– Pfff ils sont gentils, mais un poil étouffant vous ne trouvez pas ? demanda Luc comme en écho aux pensées de Gabriel.

– Graaave, répondit Angela en regardant son assiette d’un air fatigué. Et puis franchement c’est quoi ce bouche-à-oreille moisi ? La moitié d’entre eux croyait que c’était toi qui avais empoisonné le Roi, n’importe quoi !

– C’est clair, reprit Gabriel, on voit qu’ils n’ont pas le journal de 20h ni BFM TV !!

– C’est carrément radio mytho tu veux dire ! répliqua Luc avant de mordre avec appétit dans une quiche au fromage, mais bon… mmm, par contre il faut reconnaître que leurs cuisiniers se débrouillent plutôt bien.

Mon avis :

C’est toujours aussi facile de me plonger dans l’univers de l’auteur.
Angela, Gabriel et Luc vont faire à leur première année à l’école des Anges. Ils vont apprendre toutes les bases de la culture des Anges, leur histoire et leur genèse. L’histoire est assez riche de ce point de vue. Cette genèse reprend la bible à son goût, c’est dangereux. De mon côté, l’auteur a réussi à m’intriguer et sa petite touche moderne m’a bien plu et elle reste respectueuse selon moi.
J’aime bien le trio Angela, Gabriel et Luc. Ils sont craquants et sympas, même si mon attachement émotionnel pour Luc est parti à vau l’eau. Je n’ai pas vraiment accroché à son évolution. Je reconnais qu’elle est inattendue mais elle ne m’a pas convaincu.
Une bonne immersion mais une difficulté de taille !
Mais j’ai eu de grosses difficultés à surmonter un obstacle de taille. Un nombre très important de ressemblances à Harry Potter. Au tout début, ça m’a fait sourire. Que l’auteur soit un fan et qu’il y fasse référence, passe encore. Mais, quand plusieurs parties de son livre sont des passages plus qu’inspirés d’Harry Potter, j’ai un peu plus de mal. Il y a un sport qui ressemble très fortement au Quidditch, un des professeurs me fait penser Pr Lockhart, la pierre philosophale… Ça casse l’originalité de l’univers. Il y a vraiment trop de ressemblances.
Un point très positif !
Le petit côté énigmes imagées est toujours là. Même si elles ont mis du temps à réapparaître. Heureusement, une fois là, elles restent et ont toujours ce petit côté ludique et incluant la.e lectrice.eur. Tout en rajoutant un peu de complexité dans ses énigmes, on change un peu les mécanismes.
Un rythme fluctuant !
Le début est un peu lent. Passé le début, je me suis laissée happer très rapidement. La plume est prenante. C’est les 100 dernières pages qui furent très longues, j’ai mis trois heures à les lire.

En résumé : Le rythme est lent puis s’accélère mais la petite lenteur du début est revenue sur la fin. Cette histoire a pas mal d’ingrédients prometteurs pour une bonne histoire, mais le récit est terni par du déjà-vu.

Note : 3 sur 5.

Tome précédent :

Un commentaire

Laisser un commentaire