Fragment de livre en guise de mise en bouche :

Depuis l’affrontement de Carlos Juan, les femmes de l’équipe, particulièrement, lui parlaient un peu plus. Surtout par curiosité, parce qu’elles se demandaient, elles aussi, pourquoi Jordan Amburg la protégeait et pourquoi elle avait fait croire à tout le monde qu’elle parlait peu l’anglais.

Les hommes, eux, gardaient leurs distances. Ils ne voulaient pas se mettre le contrôleur à dos, mais elle sentait qu’ils la soutenaient, même si c’était de loin.

Catherine aurait pu dénoncer et faire renvoyer Carlos, mais ne l’avait pas fait, car l’homme ne l’avait pas fait, car l’homme avait une famille et deux enfants, qui dépendaient de son salaire. Cela dit, elle n’aurait pas hésité s’il avait continué avec une autre proie. Heureusement, depuis qu’ils s’étaient affrontés, il n’avait plus harcelé les filles de l’équipe, ce dont elles étaient reconnaissantes à Catherine, même si cela les navrait de le voir s’acharner sur la jeune femme.

– Ce n’est pas juste ça, avoue-t-elle. J’ai toujours fait partie d’une équipe, tu sais, les chercheurs sont à la fois seuls et entourés. J’aime travailler avec eux…

– Avec des femmes de ménage ! la coupa Charlotte, outrée, mais…

Catherine fronça les sourcils.

– Charlotte, ne sois pas snob. C’est un métier, comme boulanger, cordonnier ou chercheur. Ce n’est pas parce que nous essayons, tant bien que mal, de faire avancer la science que mon ancien métier était meilleur que celui que je fais actuellement. Je gagne moins d’argent et je ne suis pas considérée par les élites, mais, sincèrement, je m’en fous. Tout ce que je veux…

– C’est disparaître, l’interrompit de nouveau Charlotte, qui se sentait à la fois triste et énervée.

Mon avis :

Un livre surprenant !
C’est une très bonne lecture. C’est une belle histoire d’amour et une quête pour l’immortalité ! Cette histoire est fondée sur des bases scientifiques véridiques. Il y a un vrai travail de recherche de la part de l’auteure. C’est vraiment super intéressant.
Un meurtre & des scientifiques in Love !
Catherine est une scientifique de renom. Elle travaille avec son mari mais depuis quelque temps c’est tout ce qu’elle partage avec lui. Elle n’en peut plus, elle a besoin de partager d’autres choses. Seulement, celui-ci ne comprend pas. Sa vie avec lui est plate et elle devient pesante. Elle demande le divorce. Mais, à chaque fois qu’elle le voit pour lui faire signer les papiers du divorce, il trouve une excuse, jusqu’à ce qu’il se fasse assassiner sous ses yeux. Sa vie qui jusque là était plate et monotone devient infernale. Elle est alors suspectée de meurtre. Et elle disparaît des radars !
Maximilien travaille sur les gènes de l’immortalité. Quand il se rend compte que sa femme de ménage est une scientifique de renom, il craint le pire. Est-elle là pour l’espionner ? Son comportement porte à croire le contraire, mais elle est peut-être juste très douée.
Une romance enflammée !
Une petite romance se profile à l’horizon tout doucement mais sûrement. Eh oui ! Les scientifiques ne sont pas des robots. Elle est loin d’être au premier plan. Mais elle est belle, c’est un peu comme un rayon de soleil dans la tempête.
Une base scientifique solide !
Si l’immortalité était un projet scientifique, si sa convoitise poussait au crime… et si vous en faisiez les frais. Supprimer la mort est-ce simplement possible ? Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’auteure s’est renseignée. J’ai trouvé pas mal de références à la biochimie et à la biologie cellulaire de ma première année de médecine qui sont conformes à mes souvenirs. De plus, l’auteure met la source de ses informations à l’aide d’une asterix et en profite pour indiquer la véracité de certaines informations. C’est vraiment un point positif !
Une plume fluide et accessible !
Elle a une belle plume et elle explique franchement bien toutes ces théories entourant les gènes et l’immortalité. Même si j’avoue que mes études m’ont peut-être aidée à comprendre plus vite.

En résumé : Une superbe lecture prenante et riche en informations véridiques. L’histoire est tellement accessible, la romance s’introduit doucement et sûrement dans cet univers aseptisé et le rend plus accueillant.

Note : 4 sur 5.

Un commentaire sur « Nos destins inachevés de SOPHIE AUDOUIN-MAMIKONIAN »

Laisser un commentaire