Image :

Mon avis :

Une bonne lecture !
Je l’ai dévorée mais je l’ai aussi trouvée un peu plus longue que les autres. J’ai eu l’impression qu’il y avait quelques répétitions par rapport à l’histoire personnelle de Louis. Les révélations sont fracassantes même si la mangaka laisse entrapercevoir quelques détails dans les tomes précédents.
Haru disparaît !
Lors du festival, les plombs sautent. La lumière revient et Haru n’est plus là. La rumeur court que c’est le gang des lions qui a fait le coup. Il sème la terreur, l’école ne fait rien, le maire reste les bras ballants et le futur Beastars (Louis) semble se désintéresser du sort d’Haru comme de la dernière pluie. De toute façon, elle a sans doute été dévorée à l’heure qu’il est.
Legoshi devient furax et prêt à tout… S’il doutait encore de ses sentiments, là, il est sûr et hors de questions qu’Haru meurt avant de les connaître. Si pour la sauver, il faut devenir un prédateur et s’assumer. Eh bien soit! Enfin pas trop quand même ! Heureusement qu’il possède un allié précieux et un peu fêlé.
Une petite lacune !
Elle est là depuis le début mais elle m’a un petit peu plus pesé dans ce tome. Elle concerne l’univers de la mangaka mais surtout l’institut Cheryton, car à part les clubs, les repas… la(e) lectrice(eur) ne sait pas trop à quoi il sert et quel est son rôle dans la société. De plus, si la cohabitation à l’intérieur de l’institut paraît paisible mis à part quelques incidents, il y a très peu d’aperçu de l’extérieur à part le marché noir.
La sexualité !
Un thème abordé à travers différents personnages mais surtout Haru, revient à la charge dans ce tome. J’ai l’impression que c’est un peu l’époque qui veut ça avec la libération de la femme, et aussi la définition de celle-ci à travers sa sexualité. Une femme est soit froide soit pu*** en fonction de ses relations avec le sexe opposé. Mais existe-t-il seulement un juste milieu ? Est-elle immuable cette définition ?
La vision de la mangaka à ce sujet a quelque chose de dérangeant mais juste.

En résumé : un bon tome intéressant avec une thématique de plus en plus présente mais un peu long.

Tome précédent :

6 commentaires sur « Beastars T5 de PARU ITAGAKI »

Vos commentaires font toujours plaisir :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s