Fragment de livre en guise de mise en bouche :

« Karigan songea que la morphie avait été vraiment très agréable, terrassant la douleur pour la première fois depuis ce qui lui semblait être une éternité. On ne comprend vraiment combien la douleur nous coûte que lorsque l’on en est libérée et que l’on sent la différence. Elle s’était laissé bercer, s’était abandonnée au monde flottant de la substance et avait dormi d’un sommeil de mort dénué de rêves ou de visions.
Mais lorsque la douleur revint la harceler, elle émergea des profondeurs de son repos. Peut-être retrouverait-elle, dans le monde de l’éveil, cette morphie qui la préserverait de la souffrance envahissant son corps avec une intensité croissante.
En entrouvrant les yeux, elle distingua un halo ambré qui lui rappela la lumière de l’aube filtrant par sa fenêtre dans les baraquements des Cavaliers pour éclairer le plancher.
Les baraquements des Cavaliers. Était-ce là qu’elle se trouvait ? Était-elle rentrée chez elle après avoir vécu des aventures franchement atroces ? Se pouvait-il que l’incendie, et tout ce qui s’était ensuivi, n’aient été qu’un rêve ? »

Mon avis :

Une excellente tome et une superbe suite ! 
C’est une excellente lecture. Le résumé m’avait laissée sceptique mais j’avoue que ce tome est au delà de toutes mes espérances. L’auteure a su rebondir et le récit est aussi riche. Il est addictif : difficile de lire un autre livre à côté voir impossible tant celui-ci a accaparé toute mon imagination et ma soif d’aventure. Si je m’écoutais, j’enchainerais directement sur le tome 6 car je n’ai toujours pas le fin mot de l’histoire. Seulement, si je le fais, il faudra patienter longtemps avant le tome 7. Donc je vais étaler un peu ma lecture surtout que le tome 6 est un gros pavé de plus de 1000 pages. Je ronge mon frein. 
Il faut dire que l’auteure aime faire souffrir ses personnages entre des accalmies, mais bon la vie est loin d’être un fleuve tranquille. 
Un saut dans le futur ! 
Qu’est-ce que j’aime les sauts dans le temps, de plus Karigan m’a habituée à sa manie de côtoyer le passé et de danser sur le fil du temps. Alors le futur, je dis pourquoi pas, même si ça peut être un peu casse gueule comme sujet. Là encore, l’auteure m’a surprise car elle s’en sort avec brio dans ce monde futuriste. Il fait froid dans le dos. Je n’ai pu m’empêcher d’espérer que Karigan arriverait à l’empêcher. Même si les personnages du futur gagnent en complexité et sont sujets à réflexion pour la.e lectrice.eur. sur plusieurs sujets comme les avancées technologiques, ou encore la politique, le système de castes, la position de la femme. C’est intéressant, révoltant et Karigan s’enflamme et se réfrène. C’est magique
Un monde du futur, de nouveaux visages mais le passé n’est jamais loin ! 
Karigan est perdue dans un monde futuriste où la femme est considérée comme un objet. Elle doit être loin des regards, loin des yeux et loin du cœur. Elles n’ont pas de place dans ce monde, difficile de comprendre pour Messire Karigan Cavalier Vert de la Sacoridie. Comment expliquer à ces gens de l’Empire qu’elle vient du passé ? Ce monde ne connaît même plus la magie. Cela va s’avérer difficile. Heureusement, une partie de ses habitants est prête à la croire. Parmi ceux là, il y a le professeur Jefferson et Cade. Ils sont pour elle un soutien mais ils ont besoin d’elle et de ce qu’elle sait de la Sacoridie d’antan. Leur relation est complexe, elle se bâtit, petit à petit, elle se balance d’un pied à l’autre. Dans quel sens va-t-elle pencher ? Karigan réussira-t-elle à retourner auprès de ces amis et de son roi Zacharie ? 
Les anciens visages présents en arrière plan ! 
Peut-être que c’est le seul petit point négatif, ils sont présents mais peu présents. J’aurais bien aimé avoir d’autres aperçus du Capitaine Stèle, de Fastion, d’Estral et d’Alton d’Yer. Estral et Alton m’ont beaucoup manqué, je l’avoue. 
Un sacré turn-over ! 
Je ne veux pas vous spoiler. J’ai adoré cette fin, elle est tellement juste même si c’est dur de l’accepter. Elle est belle à sa façon. 

En résumé : C’est une excellente lecture. Elle est franchement passée pas loin du coup de cœur. En même temps, à partir du moment où il y a un voyage dans le temps, je craque, d’autant plus quand il est réussi. J’ai hâte de lire le tome 6, je me suis vraiment beaucoup attachée aux personnages de cette saga et notamment à Karigan. 

Note : 4.5 sur 5.

Tome précédent :

4 commentaires sur « Cavalier vert T5 : Un éclat d’argent de KRISTEN BRITAIN »

Vos commentaires font toujours plaisir :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s