En guise d’avant goût :

« La Banque vous verse un dividende de 50 €. 

— Tu es sûr ? demanda soudain Agathe en lui prenant la carte des mains. Tout à l’heure quand j’ai pris deux cartes, j’aurais juré que celle du dessous, donc celle-là, disait : Amende pour ivresse : 20 €. 

— Tu as dû te tromper. » 

Agathe lut la carte mais ne put que confirmer ses paroles. « Il se passe toujours des choses bizarres avec toi. »

Un peu d’humour et de mystère !

Mon avis :

Une lecture mitigée !

L’histoire en elle-même est intrigante. Je me suis laissée happer rapidement. Malheureusement, la réaction des personnages est un peu niaise. J’ai pouffé plus d’une fois. C’est trop plein de bons sentiments. Les phrases d’amours sont clichées et d’un autre temps : parole du début du 19ième dans un monde contemporain. C’est décalé, charmant mais aussi légèrement perturbant.

Une trame avec du potentiel !

Geoffrey est promis à Charlène, leur mariage est programmé depuis leur plus jeune âge. Seulement, Geoffrey n’aime pas Charlène. Elle est bizarre et elle dit parler aux esprits. Geoffrey ne veut pas d’une folle pour femme. Il la fuit et tombe sur Isaline, une femme mystérieuse qui lui tape dans l’œil. Et c’est le début des secrets et la découverte d’un monde inconnu et surnaturel pour Geoffrey.

Si la trame est travaillée, il y a quelques incohérences et certains choix de l’auteure qui m’ont perdue.

Des incohérences !

Il y un décalage entre l’âge des personnages et leurs comportements. L’auteur leur donne 21 ans mais leurs discours s’apparentent plus à des adolescents de 15-16 ans.

J’ai eu la sensation que Charlène avait un rôle important à jouer dans la trame puis elle a été mise au placard. C’est dommage ! Elle est tellement atypique, je me suis tout de suite attachée à elle. Elle a laissé place à Isaline dans la vie de Geoffrey. Comparé à Charlène, Isaline est plus fade. Elle ressemble un peu aux sœurs Halliwell dans Charmed avec un côté « miss je sais tout » plus prononcé. Je n’ai pas réussi à accrocher. Geoffrey est un peu trop parfait dans son rôle d’amoureux transi et trop mielleux.

Une lecture mitigée, donc des points positifs !

Certains personnages ont su faire mon bonheur Charlène et ses bizarreries, Cyprien et son cynisme et Agathe et son sourire à tout épreuve. Ces personnages m’ont plu car il se dévoile petit à petit, tout en gardant une part de mystère. Ils rendent le récit plus addictif.

Une plume en évolution !

Le style est simple, trop simple. La plume de l’auteur a encore besoin de mûrir, trop de phrases apposées les unes aux autres sans transition. Heureusement au milieu du roman, la plume de l’auteur s’enrichit, est plus affirmée et plus fluide.

Petites réflexions !

Je pense que le début gagnerait à être retravaillé ainsi que les dialogues entre Geoffrey et Isaline qui manquent de maturité. Cette saga a du potentiel. Ce livre s’adresse à des jeunes filles 14 à 16 ans. Peut-être aurais-je été plus réceptive à cet âge.

En résumé : Un livre qui a du potentiel, des personnages attachants, mais des incohérences viennent parasiter l’histoire et la.e lectrice.eur. La plume évolue en bien au cours du roman, j’en conclut qu’Il gagnerait à être retravaillé. La fin est intrigante.

Notation : 11/20

N.B. : Cette chronique est publiée avec l’aval de l’auteur que je remercie pour sa confiance et sa gentillesse ainsi que pour ce service presse.

Chronique du tome suivant :

2 commentaires sur « L’ensorceleur T1 Charmes de ELODIE CHARRIERAS »

Vos commentaires font toujours plaisir :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s