Extrait pour vous donner un avant gout :

« — Tu renoncerais à ta demeure pour… ça ?

— Ma demeure n’est pas une maison, père, répondit gravement Aral. C’est une personne. Des êtres, ajouta-t-il à contrecœur, entendant par là aussi bien son père que Cordelia.

Tout le corps de celle-ci était douloureux tant la tension qui la raidissait était intense. Ce vieil homme était-il de pierre ? Elle avait le souffle coupé par l’attitude respectueuse dont, même maintenant, Aral ne se départait pas.

— Tu retourneras les rentes et les revenus que tu touches au Trésor du district, dit impétueusement Piotr.

— Il en sera fait selon tes souhaits, père. »

Mon avis :

C’est un livre un coup de cœur et un excellent.

Je trouve ce tome encore mieux que le premier. J’ai à peine lu une vingtaine de pages que j’étais déjà dedans. Cordélia est égale à elle-même. Mais ce que je préférais dans ce tome, c’est qu’on en apprend plus sur Aral Vorkosigan, qui jusque-là était resté un personnage mystérieux et inatteignable… Même si on apprend plus sur lui, il ne perd pas d’attrait… Je trouve qu’il gagne même en complexité, enfin si c’est possible. De plus, ce tome développe les autres personnages secondaires Bothari, Kou et Dou. J’ai vraiment beaucoup aimé en savoir plus à ces personnages, ils sont tous complexes, secrets…  Cela les rends plus attachants.
Il aborde encore plus les complots et les « tentatives » assassinats que le premier. Je ne pensais pas que cela me plairait, mais en fait si, je ne sais comment expliquer, mais cela me fait un peu pensé à un policier où on suspecte tout le monde et c’est génial. L’univers se rapproche un peu plus de la science-fiction avec les avancées médicales dont parle l’auteur. Mais pour moi, cela reste de la science-fiction soft. Ces avancées posent du coup des problèmes d’éthiques et comment dire, j’en raffole. C’est super intéressant. Je vais m’arrêter là de peur d’en dire trop. J’espère que je vous ai donné envie de vous lancer dans cette saga.

En résumé : j’ai adoré ces nouvelles aventures de Cordélia Vorkosigan, parce que l’on fait face à des problèmes éthiques, à des différences culturels, à des complots politiques… Donc je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer.

Notation :

Note : 4 sur 5.

Tome suivant :

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)