La réalité est ce que l'imagination fait d'elle _Charmant _ David Safier_

Affichage : 6 RÉSULTATS
Akata Auteur (e) par ordre alphabétique Auteur(e) en A Les maisons d'éditions shojo Très bonne lecture

Perfect world T11 de Rie Aruga

Extrait en image :

Mon avis :

Ce shojo réserve bien des surprises. Je suis bien contente de continuer à suivre la vie d’Ayukawa et Kawana. Leur évolution est charmante. Le couple en a vu des vertes et des pas mûres. Leur relation est en soi une belle réussite. Ils se sont battus pour eux et contre eux-mêmes. Ils ont lutté pour être ensemble. Leur entourage ne les a pas toujours aidés. J’ai été émue aux larmes. 

Il traverse une période pas facile, ils veulent un bébé, mais la procréation médicalement assistée (PMA) n’a pas réussi. L’adoption devient une évidence. Comme l’explique la mangaka dans la postface, ce n’était pas son choix, mais celui de l’éditeur de ne pas faire aboutir la PMA et de parler de l’adoption. Certains diront que c’est pour rallonger la sauce. Eh bien ! C’est la meilleure eau utilisée pour rallonger la sauce. Elle est restée onctueuse. Le chemin n’est pas simple, mais Ayukawa et Kawana sont fin prêts. Reste à savoir quand ils auront le bébé ? Comment réussiront-ils à s’en occuper ? Et si leur espoir et leur rêve sont comblés. Au vu de mes questions, vous aurez compris, je n’ai pas eu de doute sur l’issu de ce manga, mais cela ne m’a pas empêché d’avoir été ému aux larmes.  

Note : 4.5 sur 5.

Tome précédent :

D’autres avis :

Bonne lecture Feel-good Les maisons d'éditions Librinova Policier

Le café des délices T2 : De respirer, j’ai arrêté de Linda DA SILVA

Fragment de livre en guise d’amuse gueule

— Bonsoir, Linda, comment ça va ce soir ? Et comment vont Tania et Matéo ?

— Bonsoir Jonathan. Tout va bien, mais comme tu le vois, je cours partout. Les enfants ça va, d’ailleurs ils viendront m’aider durant les vacances scolaires de Noël, comme d’habitude.

— Tu dois être ravie.

— Mouais. Enfin ils ont surtout envie de tous vous revoir… Mais ça me va bien ! répond Linda en caressant l’épaule de Jonathan.

— Je me doute.

— Et toi alors, quoi de neuf ?

— J’ai eu vent ce matin, par mon ancien collègue de la BAC, Adrien, d’une affaire qui pourrait peut-être m’intéresser. Pour le moment la police n’a pas fait appel à moi, normalement c’est eux qui doivent le faire.

— Ah bon, tu dois attendre qu’ils te contactent ?

— Habituellement oui, mais là, vu ce qu’Adrien m’a raconté, cette enquête m’intéresse au plus haut point.

Mon avis :

Une bonne lecture ! 
C’est une bonne lecture encore plus prenante que le premier tome. Comme précédemment, il y a une partie enquête mais dans ce tome elle prend le premier plan. La convivialité du café des délices est encore là mais plutôt en arrière fond et bien moins présente. L’enquête est tout de même plus prenante et développée que dans le second. Seulement, le titre de la saga et le fil directeur perdent un peu de leur sens. Les habitués du café du premier tome, même si un peu niais, m’ont un peu manqué. 
Un/une serial killer/killeuse dans Paris ! 
Dans ce tome, le protagoniste principal est Jonathan, le petit ami de Marshal : le barman du Café des Délices. Il a abandonné la police pour faire des études de profiler. Les meurtres dans Paris l’intriguent, il n’a qu’une envie faire ses preuves. Seulement pour ça, il faudrait faire partie de l’équipe d’enquêteurs qui est sur la trace de ce serial killer. Il va se démener et pas qu’un peu pour en faire partie. J’ai beaucoup aimé découvrir cet homme. Il est joyeux, taciturne, travailleur et charmant. Sa relation avec Marshal est à un tournant, il a peur de le perdre et c’est réciproque. J’ai beaucoup aimé la suite de leur relation. Surtout, je suis contente d’une chose, c’est qu’ils soient loin du cliché du couple homosexuel. Ils sont tout mignons. L’auteure fait preuve de pudeur et de respect quant à leur relation. 
Des nouveaux personnages ! 
Les nouveaux visages sont vraiment biens et plus complets que dans le premier. Même si j’avoue que je voudrais en savoir un peu plus car si l’auteure nous les présente, certains éléments sont restés sous silence. J’ai beaucoup aimé Damien le journaliste pas sans foi ni loi et Adam le commissaire principal, un sceptique, énergique et bon leader. 
Une bonne enquête ! 
L’enquête est prenante. Elle m’a embarquée. Elle est logique, haletante et n’est pas simpliste. Par contre, j’ai deviné le coupable avant la fin. Cette enquête n’est pas non plus des plus originales. Elle ressemble légèrement à certaines séries et films policiers. J’ai été étonnée par l’auteure, elle s’est bien améliorée par rapport à son premier tome. C’est plus fluide avec un rythme mieux découpé. Elle permet de créer un suspense plus important. 

En résumé : c’est une bonne lecture avec une enquête haletante même si un peu prévisible. La plume est fluide. 

Note : 3.5 sur 5.

Tome précédent :

Copinautes blogueurs qui ont chroniqué :

Auteur (e) par ordre alphabétique Auteur(e) en D Bonne lecture Folio Les maisons d'éditions

Quand la neige danse de Sonja DELZONGLE

Extrait en guise d’amuse gueule :

Après une première gorgée qui le rasséréna, il relata en détail à l’officier de police attentif son escapade forestière, la découverte du crâne et ce qu’elle avait coûté à sa chienne, finalement sauvée par un garde forestier surgi de nulle part.

— J’ai regardé partout dans le refuge, mais je n’ai rien vu qui ressemble au matériel trouvé au pied de l’arbre avec le crâne, précisa Joe.

Il ouvrit alors son sac à dos et en présenta le contenu à Stevens par-dessus le bureau. Le policier retint une grimace.

— Je pense qu’il s’agit du crâne d’un enfant, dit Lasko d’une voix troublée. Quant à en déterminer l’âge et le sexe…

— Le labo s’en chargera. Je le leur fais passer tout de suite. Mon adjoint Max Dorwell et moi-même nous rendrons sur place, ainsi que le docteur Kathrin Folcke, notre médecin légiste. Et je vous demanderai de bien vouloir nous accompagner et nous indiquer l’endroit exact de votre découverte.

— Bien sûr, répondit Lasko avec un empressement forcé.

En réalité, il frémissait d’horreur à l’idée de retourner sur les lieux.

Alors qu’il s’apprêtait à sortir le crâne du sac, Stevens l’arrêta d’un geste.

Mon avis :

Une bonne surprise!!

Ce fut une bonne surprise, malgré un début assez laborieux, avec des descriptions de personnages un peu brouillonnes parfois. Heureusement, ce n’est pas le cas de toutes. Ce polar m’a pris un peu de court parce que, justement, vu ce début, je m’attendais à une suite tout aussi laborieuse, voire à abandonner ma lecture. Finalement, l’enquête est rondement menée. Elle est prenante, originale… Parfois, les moyens d’enquête frôlent le surnaturel. C’est un point que j’ai bien aimé.

Un thème particulier : l’enlèvement d’enfant!

Un thème qui peut faire peur, mais je vous rassure, votre cœur se serre d’angoisse pour eux, mais pas de scène, de descriptions trop trash ou glauques. Je ne suis pas une âme ultra sensible donc c’est un argument à manier avec précaution. L’envie de retrouver ses enfants ne m’a pas quitté une seule seconde. L’addiction s’est installée et ne m’a plus quittée.

Un titre très attirant!

Mon choix à porter sur ce livre à cause du titre, je le trouvais poétique et très imagé. En plus pour mon plus grand plaisir, il n’est pas sans signification. C’est un point que j’aime beaucoup quand les titres de livres sont représentatifs, et vous ? Les descriptions de paysages de l’auteure sont comme le titre poétique et imagé.

Personnages avec des atomes crochus!

J’ai plutôt bien accroché aux personnages, surtout au père de Liesel, Joe Lasko, un médecin célibataire rempli d’amour pour sa fille. Elle est son univers, elle a disparu, il est effondré, mais prêt à lutter pour elle. C’est tellement beau. Il n’a heureusement pas fait les frais des descriptions cahoteuses de l’auteure. Eva Sportis est un personnage entier qui a envie d’aider son ami d’enfance, ça tombe bien, car elle est détective. Leur duo repose sur une volonté d’aider d’un côté et de l’autre un sentiment de solitude colmater.

Hannah Baxter par contre n’a pas été épargnée par ses descriptions cahoteuses. Je pense que ça explique ma difficulté à m’attacher à elle. Puis au fil des pages, j’ai commencé à l’apprécier et elle m’a même un peu ébloui. Elle n’a pas froid aux yeux, mais elle n’est pas non plus invincible. Et ces méthodes d’enquête ne sont pas traditionnelles, comme je le disais plus haut, elles frôlent le paranormal. Tout ce mélange rend le personnage mystérieux et intéressant.

En résumé : Un bon livre et une bonne surprise, ne vous arrêtez pas aux descriptions de l’auteure déroutante et continuez votre lecture, car l’enquête en vaut la peine. Elle est prenante et originale.

N. B. : C’est un second tome, je n’ai pas lu le premier et ça ne m’a pas plus dérangé que ça.

Notation :

Note : 4 sur 5.