Mon avis :

Ce manga est une totale surprise. Je ne m’attendais pas à un simple shojo, léger et superficiel. J’aurais passé un bon moment de détente. Eh oui ! Il m’arrive encore de me fier au résumé, mais je n’aurais pas pu avoir plus tort. La mangaka Yosikazu signe pour un manga avec une thématique insidieuse et d’actualité. Elle met en scène un mariage, tout ce qui a de plus normal. Enfin, tout dépend pour qui ? Une femme au petit soin qui travaille et un mari tout sourire dans sa routine !

Miku est une jeune femme de 25 ans. Elle est jeune, elle file le parfait amour avec son copain Haru. Ils ont même des projets de mariage. Elle est accomplie. Elle se sent bien. Son travail à l’accueil dans les grands magasins est satisfaisant même si elle a parfois à faire à des gars qui sont lourdauds. Sa supérieure la prend à part, et lui fait remarquer que ce serait bien qu’elle se maquille pour soigner son image. Miku est tentée. Elle ne s’est jamais maquillée, mais ce sera l’occasion de tester. Elle fait un essai à la maison. La réaction de Haru est catégorique : le rouge ne te va pas, tu es belle au naturel. Jusque là, tout va bien, même si c’est une douche froide pour Miku. La pauvre était tellement enthousiaste. Sa rencontre avec une jeune femme élégante et maquillée avec goût lui donne envie de retenter l’expérience. Elles se croisent dans la rue. Quelle surprise ! Cette jeune femme est en fait un jeune homme. Il est fan de mode et de maquillage. Il n’hésite pas à se déguiser. Elle est sûre qu’avec un tel professeur, elle va surprendre Haru et qu’il en restera bouche bée. Yves accueille son enthousiasme avec joie. Elle se prépare à la réaction de Haru, elle espère que la surprise lui plaira cette fois-ci. Sa réaction est glaçante… 

J’ai été touchée par Miku, elle est fraîche. Sa relation avec Haru est le point central de ce manga, pourtant les autres personnages ne sont pas négligés non plus. Yves est également l’occasion d’aborder une thématique encore assez rare. Un homme ne perd pas sa virilité en se déguisant en femme ou même en s’habillant avec soin. Un homme qui aime faire les magasins n’est pas forcément homosexuel. Yosikazu déconstruit des préjugés imposés par notre société. Yves nous interroge. Effectivement, dans la tête des personnes un homme se déguisant en femme est forcément transgenre, mais pourquoi ? Ce manga offre d’autres réponses que celles préconstruites et nous invite à réfléchir.

Ce tome est riche en thématique, pourtant aucune n’est laissée pour compte, chacune est traitée avec précision et recherche.  

En bref, ce manga n’est pas un shojo pour moi, il serait plus pertinent de le classer dans la catégorie big kana life Josei. Yosikazu déconstruit des préjugés et offre des perspectives intéressantes. Elle balaie un éventail important entre le non genré et le copain pervers narcissique, on va avoir un manga un coup léger un coup lourd ! J’aime assez l’idée…

Note : 5 sur 5.

D’autres avis : les lectures de Floriane, les voyages de Ly

Une réponse à “Make up with Mud T1 de Yosikazu”

  1. Avatar de Les Voyages de Ly

    Tu as bien fait de te lancer 🙂
    Merci pour le lien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)