Fragment de livre en guise de mise en bouche :

Un changement dans l’air se fait soudain sentir, le signe que Lisbeth va bientôt le rejoindre.
Elliot abandonne le cahier sur son bureau et quitte le cabinet de travail à la hâte afin d’accueillir la jeune femme devant l’escalier.
Elle se présente par la grande porte, lui adressant un éblouissant sourire qui le réchauffe comme rien d’autre ne saurait le faire.
«Je ne t’attendais plus, dit-il en guise de salut.

– Tu es arrivé tôt.

– Je m’ennuyais, et il pleut des cordes à Londres. J’avais hâte de te revoir. »
Lisbeth sourit de nouveau, les joues un peu plus rouges. La contrariété d’Elliot s’envole – ses inquiétudes au sujet de sa mère, la honte qu’il éprouve après avoir fait du mal à Betty -, le
souvenir du vrai monde s’efface. Il voudrait que cela dure pour toujours.

– J’aimerais jouer du piano, confie Lisbeth sans se rendre compte de ses tourments. Je me suis dit que je pourrais en créer un, ici. Dans la bibliothèque.
– J’ignorais que tu savais en jouer.
– Une dame de mon rang se doit de divertir ses invités avec un peu de musique.
Elle rit à ses propres mots, imitée par Elliot.
«La porte de l’aile Ouest est-elle revenue ? demande-t-elle ensuite. As-tu vérifié ?
– Oui, toujours aucune trace. Je vais finir par croire que je l’ai imaginée.»

Mon avis :

Je me suis lancée facilement et cet univers onirique m’a très vite happée. Il est génial. Ces deux âmes se rejoignent en rêve dans un monde qui s’appelle Erebe. Elles façonnent Erebe, lui donnent l’aspect qu’elles veulent. Chacune a de l’influence sur ce monde. Lisbeth arrive dans ce monde, elle ne connaissait pas l’existence de ce monde. Lisbeth a d’abord peur de ce monde qu’elle ne comprend pas, de sa capacité à partager son rêve avec quelqu’un d’autre. Elliot, cette ombre qui lui a d’abord fait peur, prend un visage plus familier et moins effrayant. Lisbeth surpasse son appréhension. Elle apprend à connaître Elliot. Ils se partagent ce monde, se font des confidences. Chacun a des liens très compliqués avec sa famille. Cependant, elle sent qu’Elliot ne lui dit pas tout. Ces connaissances sur Erebe semblent importantes et elle le soupçonne de garder des informations pour lui. Ils parcourent Erebe ensemble, mais celui-ci reste un mystère. Lisbeth n’a plus qu’une envie, se rendormir pour en apprendre plus, pour retrouver Elliot… C’est le paradis, un point de fuite, mais aussi un lieu plein de souvenirs. 

Puis la famille d’Elliot s’en mêle et tout se complique. Le paradis se transforme en cauchemar, il les relie et pourtant il semble être à l’origine de la plupart des tragédies familiales. Lisbeth et Elliot sont-ils destinés à connaître le même destin ? Leur famille sont-elles destinées à se combattre ? 

La construction de ce roman me fait penser à Roméo et Juliette tragiques et oniriques. Ces deux familles s’affrontent et luttent pour le pouvoir. Ce sont deux âmes que leur famille opposent qui se rapprochent et s’apprécient malgré leur famille et leur passé. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser à ce grand classique. Seulement, ici les personnages ont un peu plus de volonté et de distance avec la lutte intrafamiliale. Ils sont deux, chacun cherche la raison du litige. Les émotions ne prennent pas le dessus, ils se maîtrisent, peut-être un peu trop… Pourquoi ne se rebellent-ils pas ? Pourquoi n’y a-t-il pas de coups d’éclat, de colère, de révolte, de fuite ? Cette retenue sert et dessert, elle rend les protagonistes de cette histoire plutôt pâle. Les émotions sont émoussées comme dans nos rêves. Ces détails m’ont empêché de m’attacher totalement aux personnages. L’auteure a vraiment travaillé l’atmosphère, la construction de son univers… Les personnages paraissent un peu plus pâles. 

L’intrigue est surprenante. Elle mêle présent, passé et futur. Elle ne nous dévoile que des fragments et laisse présager un futur tragique. Le dénouement ne m’a pas plus surprise que cela même si j’avoue ne pas avoir compris tous les tenants et aboutissements. 

En résumé : ce livre plonge la(e) lectrice (eur) dans un univers onirique. Il est bien construit, complexe et développé. Je n’ai malheureusement pas su m’attacher aux personnages, ils sont tops, mais manque de consistance. 

Note : 7.5 sur 10.

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)