Londres, la ténébreuse T2 La bête de l’ombre de Bec McMaster

fragment en guise de mise en bouche :

Lena jeta un nouveau coup d’œil curieux à l’extérieur. Elle avait entendu parler des mécaniques, ceux qui troquaient leurs années de service au sein de l’Échelon contre des membres biomécaniques ou des organes à mécanismes. Cantonnés en ville dans des enclaves inondées de vapeur, on les traitait à peine mieux que des animaux. On ne pouvait faire confiance à un homme qui était à moitié fait de métal. En effet, de nombreux aristocrates de l’Échelon arguaient qu’en se greffant des membres mécaniques ils se rabaissaient à un niveau plus bas que celui d’humain et que, par conséquent, ils n’avaient plus les mêmes droits qu’un homme à part entière.
— Ils devraient les repousser dans leurs enclaves et les enfermer à l’intérieur, maugréa-t-elle.
— Moi, je ne vois pas la différence. Ce n’est pas un bras en métal qui peut les rendre moins humains, répliqua Lena.

Mon avis :

Le tome 2 est extrêmement sympathique. Il est du même niveau voire même un peu mieux que le premier. Lena et Will se détestent, se courent après, s’aiment, se repoussent, mais ne se le disent pas. Leur dynamique est chouette et plaisante. Elle est loin d’être innovante dans une romance, mais elle est efficace et addictive. En tout cas, elle a très bien marché sur moi. L’originalité vient plutôt du caractère des personnages principaux et des personnages secondaires. Ils ont pris une place importante dans l’intrigue. Ils sont à l’origine des prochains tomes. J’ai hâte de mieux les connaître et de savoir ce qu’il adviendra d’eux.  

Des rebelles au cœur tendre !

Léna a ses propres idées sur l’univers des Sangs Bleus et leur société élitiste. Elle ne partage absolument pas leur point de vue. Elle voudrait un monde plus droit et juste. Les habitants de Londres sont obligés de se saigner aux quatre veines (littéralement) pour pouvoir survivre. Les Sangs Bleus en demandent toujours plus, cela devient compliqué de répondre à leur exigence. Léna se sent concernée par la lutte des rebelles contre les Sangs Bleus, mais elle n’a jamais vu la tête pensante. Qui cela pourrait-il être ? A-t-il réellement à cœur l’intérêt du petit peuple ? Will lui en est moins sûr, les activités des révoltés le laissent perplexe, notamment quand ils font brûler une usine de drainage sans trop se soucier des innocents impliqués. Il ne sait pas que Léna pourrait être liée à tout cela. Cependant, ses agissements attirent son attention. Will découvrira-t-il toute la responsabilité de Lena dans ces machinations ? Est-elle aussi engagée qu’il n’y paraît ? Rejoindra-t-il leur cause ? Léna le laissera-t-elle faire ? 

Les personnages sont pris dans un tango retenu et endiablé, mais la réserve reste d’actualité.

Un univers en évolution ! 

Si le premier tome est une introduction à l’univers, il reste un peu mystérieux. J’avais un peu de mal à comprendre le fonctionnement de la cour et ses enjeux, la (e) lectrice (eur) a l’occasion de revoir cela de plus près dans ce tome et d’éclaircir certains points restés obscurs. Le futur de cette monarchie est plus qu’incertain, mais je suis impatiente de connaître la suite. 

De plus, le tome 2 continue l’immersion dans ce monde steampunk et fantastique. L’auteure développe la partie mécanique de son univers, les rouages sont de plus en plus présents. Les nouveaux gadgets font vraiment envie et sont plus audacieux que ceux du premier tome. 

En résumé : C’est un excellent second tome. Il est réussi, fantastique et toujours aussi addictif.

Note : 4.5 sur 5.

Tome précédent :

Mes copinautes Blogeuses.rs qui ont chroniqué ce livre :

Un commentaire

Laisser un commentaire