Cavalier vert T6 La flamme et la glace de KRISTEN BRITAIN

Fragment de livre en guise de mise en goût :

– Enver, voulez-vous que nous montions votre tente ?

– Non. Pour ça, il faut de la persuasion.

De la persuasion ? s’étonna Karigan. Ces Eletiens, quand même…

Après un moment, Enver posa sa muna’riel sur un lit d’aiguille de pin et se leva pour s’occuper de sa tente. Même si la lumière de la pierre de lune suffisait. Karigan alluma une lanterne. En l’absence de feu, ce serait une source de chaleur.

Mon avis :

A peine commencé et j’étais de nouveau à fond dedans, difficile de le lâcher. L’auteure a une plume fluide et immersive. Ça se lit et se dévore à une vitesse… Les descriptions, les actions et les dialogues, tout est bien dosé, le résultat, c’est un cocktail avec un goût de revenez-y entêtant. Difficile de le lâcher, il fait fuir la fatigue, les soirées lectures se prolongent. Plus le dénouement approche, plus les soirées sont longues, tellement j’étais pressée d’avoir le mot de la fin. Les événements s’enchaînent. Le rythme s’accélère. La fin est peut-être un peu rapide mais j’ai quand même adoré. C’est un gros coup de cœur ce tome.
Karigan est revenue de sa dernière expédition. Elle est cassée et brisée. La pente va être très difficile à remonter. Et en plus, malheureusement, pour elle, les ennemis du royaume ne sont pas près de la laisser panser ses blessures. Le Second Empire continue de tirer les ficelles dans l’ombre. Leur dernière nouveauté, un monstre de glace et son armada qui ont mis une sacrée pagaille au Château de la Cité de Sacor. Le potentiel allié de la Sacoridie est toujours invisible. Existe-t-il seulement ? Karigan a eu des informations sur eux, dans le futur il existerait. Les élétiens se mettent eux aussi en quête de ce nouvel allié. Une nouvelle collaboration qui commence, mais les életiens ont souvent des raisons cachées et des buts un peu différents. C’est une mission impossible, donc parfaite pour notre chère Karigan.

Des personnages attachants !

Je me suis aussi énormément attachée aux personnages. Ils évoluent tous, que ce soit Karigan mais aussi Larenne Stele, sa capitaine, Estral, sa meilleure amie, ou encore le Roi Zacharie. Larenne, c’est Larenne, amie, sœur aimante et chef incontesté. Estral est un peu plus tête à claque dans ce tome mais elle rajoute du piment et de la douceur. La.e lectrice.eur découvre Zacharie sous un nouveau jour. Zacharie est un roi comme on en rêve, humain, près du peuple, mais c’est aussi un homme qui a des rêves et une envie de liberté, d’être libéré de son rôle. Il est bien plus accessible dans ce tome.
D’autres personnages sont un peu moins présents, mais ça ne m’a pas gênée, pas que je ne les aime pas, mais c’est une suite logique qu’ils ne soient que peu présents. Ils laissent le devant de la scène à une nouvelle créature qui vient mettre un peu de piquant !

En résumé : Mon cœur continue de craquer pour cette saga. Elle est riche, se renouvelle avec des personnages en pleine évolution. J’ai trop hâte de lire la suite, vivement Septembre.

Note : 4 sur 5.

Autres blogueurs qui ont chroniqués ce livre :

Un commentaire

Laisser un commentaire