Fragment de livre en guise de mise en bouche :

« Tandis que les soldats le halaient hors de la clairière, tirant de droite et de gauche pour le déséquilibrer, le chasseur s’efforçait de ne pas penser à l’animal qu’il venait de tuer pour rien. Prendre une vie n’est pas un acte anodin – chez les chasseurs, c’était ce que l’on apprenait en premier. Infliger la mort avant l’heure devait servir à quelque chose : permettre au chasseur de se nourrir, se protéger ou s’abriter. La mort désormais vaine du cerf laisserait une souillure sur son âme, ce qui nécessiterait qu’il se venge, d’une façon ou d’une autre. En dépit des tentatives des soldats de l’humilier, le chasseur parvint à rester solidement sur ses jambes, du moins jusqu’à ce que les chevaux rejoignent le sentier. Alors, aucun homme n’aurait pu rester debout et suivre leur train. Il ne laissa toutefois pas échapper le moindre cri tandis que les pierres du chemin lui déchiraient les vêtements et la peau. Pas question qu’il leur fasse ce plaisir. »

Mon avis :

Une lecture agréable mais sans plus !
C’est une lecture agréable mais sans plus. Je ne pense pas que cette réécriture de conte sera inoubliable bien que, je l’avoue, les prises de libertés de l’auteure sont de bonnes idées. Seulement, elles ne sont pas assez exploitées. J’ai eu la sensation que le fil conducteur était parfois des racines qui partent en tous sens
Une réécriture de Blanche-neige ! 
Il faut tout de suite que je vous dise que c’est loin d’être mon conte préféré, je l’avoue. Cela joue sans doute dans mon avis final. Bien que le point de vue de l’auteure un peu cru m’a beaucoup plu. Elle donne une explication à la méchanceté de la marâtre de Blanche-Neige convaincante et qui la rend plus humaine. Mais malheureusement, il est difficile de croire aux actions/réactions de la belle-mère de Blanche-Neige, certaines sont logiques, son ressentiment, sa jalousie mais aussi ses sentiments entre amour et haine envers sa belle-fille… Mais elle est extrêmement lunatique et versatile, elle perd en crédibilité. J’ai eu surtout l’impression que l’auteure ne savait plus quoi faire pour sortir de l’impasse et au lieu d’effacer, elle a fait un revirement à 360°
Blanche-Neige est, quand à elle, un peu plus droite dans ses bottes et logique quant à ses réactions, à part la scène avec le chasseur.  Elle est bonne avec tout le monde riche ou pauvre et elle est aimée de tous. Cependant, je n’ai pas réussi à m’attacher à elle, elle manque d’émotion dans ses réactions et ses pensées. La.e. lectrice.eur sent qu’elle est triste car il.elle l’aurait été dans sa situation mais pas de chagrin qui vous coupe le souffle. Rien de tout cela n’est décrit. 
Le chasseur est très étrange dans sa façon de parler et de penser mais cela s’explique de part ses origines et son éducation. J’ai été un peu désarçonnée par ce personnage mais son originalité m’a intriguée. Mais comme Blanche-Neige, il manque de l’émotion, on dirait que pour tout le côté émotif l’auteure se met en point de vue externe et créer de la distance. 
Une construction un peu bancale ! 
Comme dit plus haut, certaines actions sont restées incompréhensibles pour moi notamment pour ceux qui ont lu une certaine scène entre Blanche-Neige et le Chasseur. Cette scène est, de plus, pas essentielle du tout. Elle ne change rien à l’histoire. Les autres actions tombent un peu (mais moins) comme un cheveu sur la soupe dont on ne saurait se défaire. C’est franchement dommage car pour le coup même la fin est originale et est un vrai retournement. 

En résumé : C’est une agréable lecture mais sans plus, mais au vue des critiques assez élogieuses pour les tomes suivants, je retenterai bien ma chance surtout que le point de vue de l’auteure est original jusqu’au bout. 

Note : 3 sur 5.

4 commentaires sur « Contes des Royaumes Tome 1 Poison de SARAH PINBOROUGH »

Vos commentaires font toujours plaisir :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s