ARTE T6 de KEI OHKUBO

Image en guise de mise en bouche :

Mon avis :

Une excellente lecture !

C’est une excellente lecture. J’adore. La.e lectrice.eur quitte la peinture pour l’aristocratie vénitienne ainsi que l’éducation des femmes de bonne famille. C’est une histoire touchante et émouvante.

Enfance mystérieuse ! 

Caterina, la nièce de Youri Fariel, est une jeune fille secrète. Elle ne parle pas beaucoup de son enfance à la campagne. Seulement, Arte n’est pas prête à lâcher prise. Elle compte bien questionner le personnel de la maison Fariel notamment Dafné. Dafné est une autre belle énigme et une belle personne. Arte fait preuve de courage et d’effronterie, elle ferait tout pour cette petite. Elle s’y est affectionnée. Que s’est-il passé dans l’enfance de Caterina ? Pourquoi est-elle aussi distante avec sa mère ? Les réponses à ces questions étaient au dessus de mes attentes. 

Un tome de transition ! 

Il marque une transition riche. Il est plus centré sur la vie des aristocrates surtout les chaînes sociales qui régissent leur vie notamment celle des femmes. Seulement, l’expérience professionnel d’Arte et son indépendance d’esprit l’empêchent de se taire et de courber l’échine devant les hommes. Elle est rebelle, passionnée et passionnante.  Quelle fougue !

En résumé : C’est un excellent tome de transition rempli de mystère et de réponses plus qu’appréciées. J’ai adoré.

Notation : 17/20

Note : 4 sur 5.

Tome précédent :

Tome suivant :

Laisser un commentaire