En guise d’avant goût :

Quel embarras ! Quelle aventure !

Moitié chat et moitié personne.

Je suis chat – voyez ma fourrure,

mais j’ai la parole d’un homme.

Suis-je personne, ou suis-je chat ?

Sans être vraiment un vrai homme.

Je fais peur à mes frères chats

et à ma voix chacun s’étonne.

Je fais fuir mon amie Minna,

Minna-la-Minnie qui m’aima.

Mais que va penser mon ami Thomas

en entendant parler son chat ?

Quel malheur!! Quel triste destin!

Je suis un pauvre chat-chagrin.

Mon avis :

Une bonne lecture !

C’est l’histoire de Gaspard, le chat de Thomas mais attention, pas n’importe quel chat! C’est Gaspard le 14ième Duc de Garth. Après avoir mangé une herbe, Gaspard se rend compte qu’il peut parler la langue des humains. Comme c’est embêtant ! Il ne veut pas devenir une bête de foire, alors avec Thomas, ils vont user d’un stratagème pour cacher cette capacité plus qu’ennuyante pour Gaspard. L’histoire prend une tournure inattendue! Cela donne lieu à des situations comiques et des quiproquos ! Je n’ai pas pu m’empêcher de rire.

Je l’ai lu à ma sœur et on l’a dévoré le plus rapidement du monde. Si vous me suivez, vous me direz comment ça ? Ça fait au moins trois mois qu’il est sur tes « C’est Lundi, que lisez-vous ? ». Alors oui, c’est vrai, mais c’est une lecture que je compte enregistrer pour ma sœur handicapée. Seulement, malheureusement, ça prend du temps. De plus, ce livre me pose quelques soucis techniques, les chapitres sont assez long pour une lecture à voix haute. C’est donc difficile de faire un sans faute au niveau de la prononciation.

Une plume un peu démodée et une lecture en famille !

L’auteur l’ayant écrit en 1982, il y a un petit décalage au niveau vocabulaire. Ce n’est évidemment pas un mal mais du coup, je me suis prise les pieds dans le tapis avec certains mots. Donc parez-vous d’un dictionnaire ou lisez-le à côté de vos parents ou grand-parents (dictionnaire vivant et un peu plus rapide pour les flemmards ou alors Google). L’auteur a aussi travaillé son récit, ajoutez des comptines et de la prose pour un mélange mordant et rafraîchissant. C’est une lecture pour enfants à partir de 7-8 ans. Il y a des illustrations.

Une lecture en famille ? Quand je l’ai lu, mes parents nous tournaient autour et ont profité de l’histoire! Ils l’ont apprécié. C’est la preuve qu’il n’y a pas d’âge limite!

En résumé : Une bonne lecture du soir, rigolote avec une plume travaillée et une langue française à l’honneur !

Notation : 16/20

Note : 4 sur 5.

2 commentaires sur « Le chat qui parlait malgré lui de CLAUDE ROY »

Vos commentaires font toujours plaisir :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s