Cher(e)s voyageur(e)s,

Quand je suis en France, il y a deux trois choses qui me manquent de l’Italie : les arancini et les bon cappuccino à un prix abordable. Pour l’un comme pour l’autre, j’ai des lieux où j’ai l’habitude d’aller.

Les arancini sont des boules de riz rempli avec soit de la viande au milieu ou une sauce tomate et aubergine ou encore de parmesan et poivre. Les boules de riz sont ensuite frits. Bref, une bombe calorique que l’on mange avec délice. Ces boules de riz font la taille d’un poing (un bon poing). La texture est croquante et au coeur fondant. Le riz est parfumé. Je pense qu’ils mettent du safran. Les aubergines sont fondantes et gouteuse.

J’ai également mangé une moitié au ragout : avec viande, sauce tomate et petits poids _ il faut bien un peu de légume_ . J’aime aussi, même si je préfère celui aux aubergines. C’est un peu plus lourd.

Sinon celui de parmesan et poivre est aussi très bon. Le poivre vient relever le gout du parmesan. Rien que d’y penser, j’en ai l’eau à la bouche.

Dans tout cela, j’ai oublié de vous dire où j’ai dégusté ces arancini de la mort qui tue : La siciliana 93 Via cipro Roma. Une belle dégustation en plein soleil, j’ai rechargé mes batterie en vitamine D.

Ensuite que serait une visite à Rome sans un passage au bar pour déguster un bon cappuccino. J’ai l’habitude d’aller au Guidi bar. Certes, le cappuccino n’a pas les petits dessins. Son aspect n’est pas en sa faveur et pourtant c’est délicieux un bon équilibre entre café et lait.

C’est la fin de notre petit tour gustatif.

Bonne journée !

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)