La réalité est ce que l'imagination fait d'elle _Charmant _ David Safier_

Affichage : 1 - 3 sur 3 RÉSULTATS
Appréciation Bonne lecture Contemporaine Les maisons d'éditions LIVRE Mazarine

L’île des derniers secrets de EMMA PIAZZA

Attention le résumé spoil le livre !

En guise d’amuse bouche :

Tu te souviens comme elle était belle, notre maison à Angel ? Les grandes fenêtres, les murs blancs, les meubles de grand-mère, anciens, familiers, précieux. Et ton piano au milieu du salon ? La bibliothèque que mon père avait commencée, et que nous complétions ensemble. Elin qui m’interpellait depuis une autre pièce. Ses yeux de femme du Nord. Moi qui ne lui répondais pas, parce que je te regardais jouer, fasciné. Je disparaissais dans une autre dimension, où il ne restait que toi en train de jouer pour moi, qui t’admirais.

Mon avis :

Une bonne lecture !

C’est une bonne lecture malgré un début un peu confus. La lectrice ou le lecteur se perd entre le point de vue de Teresa et celui William. Heureusement, ce flou est court. L’auteur a une plume très particulière avec une pointe de mélancolie et de tristesse. J’ai rarement eu l’occasion de lire un livre avec un sentiment de mélancolie aussi bien transmis au lecteur.

Une histoire où passé et présent s’entremêlent !

Teresa se remet petit à petit d’un chagrin d’amour à Lisbonne. C’est à cette occasion, qu’elle rencontre William. C’est un biographe, un dénicheur de talent (notamment dans la peinture) qui n’a pas été épargné par la vie. Et comme deux blessés, ils se reconnaissent, pas besoin de mot pour en parler. Une amitié naît. Et sur ces entre faits, Teresa reçoit une proposition d’héritage de la part de sa tante. Sa tante vit au Cap Corse auprès de sa mère, la grand-mère de Teresa. Elle hésite. Je pars, je ne pars pas, je pars, je ne pars pas…

Égoïstement, elle pousse William à l’accompagner, lui aussi a des choses à régler avec la Corse. Elle ne se sent pas d’y aller toute seule, trop de souvenirs douloureux, trop de mélancolie au Cap Corse. Seulement tout ne se passe pas comme prévu, elle y va pour un héritage et c’est la mort qu’elle trouve sur son chemin.

Une ambiance particulière !

Ce roman allie l’ambiance d’une petite ville où tout le monde se connaît comme une grande famille et un conflit légèrement mafieux. Autant vous dire que la police n’a pas d’emprise sur cette petite ville.

Les paysages de cette Corse aride, brute et pourtant si belle. Cela m’a donné envie de voyager.

Les petits hic de l’histoire !

J’avais quelques appréhensions, car j’ai eu deux déceptions chez cette édition. Et ce fut une surprise positive. Ce livre est dramatique sans mélodrame et c’est plutôt plaisant. Seulement bien qu’il y ait des rebondissements et du suspense. J’avais deviné en grande partie le dénouement. C’est dommage ! Autre petit hic, si la première partie est plutôt lente, cette lenteur souligne le sentiment de mélancolie qui accompagne le lecteur. Malheureusement sur la deuxième partie, cette lenteur se transforme en longueur et cela dessert un peu l’histoire.

En résumé : C’est un livre prenant, mélancolique, original mais avec quelques longueurs à la fin.

Une bonne lecture d’été!

Notation : 15/20

Note : 4 sur 5.

N.B. : J’en profite pour remercier Netgalley.fr et les éditions Mazarine pour ce service presse. Et à tous les voyageurs qui passent par là, laissez une trace de votre passage cela fait toujours plaisir.

Appréciation Lecture mitigée Les maisons d'éditions LIVRE Mazarine Thriller

3 secondes de ANDERS ROSLUND ET BORGE HELLSTROM

Pas de résumé pour une raison qui vous sera expliqué plus bas.

Extrait en guise d’avant-gout :


– Grens ? Qu’est-ce que tu fabriques ?
Ewert Grens s’était endormi sur le sol, derrière le sofa en velours brun, le dossier posé sur le ventre.
– On avait rendez-vous. C’était toi qui voulais que ce soit de bonne heure.
Je suppose que tu as passé toute la nuit allongé là ?

Il avait un peu mal au dos. Le sol avait été plus dur, cette fois.
– C’est pas tes oignons.
Il roula sur le côté puis se hissa avec l’aide de l’accoudoir du sofa. Le monde tournait un peu.
– Comment ça va ?
– C’est pas tes oignons non plus.

Mon avis :

Un avis partagé, sans de vrai jugement !

Je ne peux pas dire que j’ai aimé mais je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé. C’est un roman d’espionnage, un thème où je suis une novice. Je n’en ai pas lu beaucoup jusqu’à maintenant : deux ou trois de Robert Ludlum (Saga Jason Borne).

Je vais faire une chronique un peu particulière, je vais vous présenter les points positif et les points négatif.

Les points positifs !

  • Les auteurs traitent des crimes organisées de notre époque, de réseaux de drogues européen, surtout de l’Europe du Nord. Ils sont traités et j’ai pu apprécier le travail de documentation qu’il y a derrière même si je vous avoue avoir été parfois un peu perdue.
  • Il est prenant plus sur la deuxième partie, il happe aussi dans la première partie mais de façon un peu irrégulière, peut-être est-ce due à mon mood (=humeur comme dise les anglais) ou au résumé un peu trop spoilant. La deuxième partie est pleine d’action, le suspense est plus présent ainsi que les rebondissements.
  • Une description pour chaque journée! Une chronologie précise qui permet de suivre et de mieux se représenter les événements.
  • Un titre qui a un sens.

Les points négatifs !

  • Le récit est lent et certaines actions me sont restées incomprise. J’ai d’ailleurs failli abandonner une ou deux fois à cause de ça. Mais je voulais quand même savoir la fin et c’est un cliffhanger : « suite au prochaine épisode ».
  • Je me suis attachée à un seul personnage de tout le roman ce qui est relativement peu.
  • Un résumé qui spoile la moitié sinon plus du livre. J’ai horreur de ça ce qui explique peut-être mon ennuie du début.

Résumé personnel !

Je fais ce résumé car comme dit et répété précédemment, le résumé de l’éditeur est très spoilant, ce qui est dommage.

Piett Hoffman, un infiltré de la police dans la Wotjek, la mafia de l’Europe du Nord. Seulement les choses tournent mal et il se rend complice d’un meurtre. Sera-t-il arrêté ou continuera-t-il son infiltration pour démanteler un réseau de drogue de grande envergure ?

En parallele, Ewert Grens, un policier de la vieille école enquête sur un meurtre d’un acheteur danois sans doute lié à un trafic de drogue. Il cherche le coupable. Les deux événements serait-il lié ? Qui est ce mystérieux inconnu qui a signalé le meurtre ? Le coupable ?

En résumé : une lecture mitigée, avec des hauts, des bas, et une deuxième partie plus prometteuse et plus mouvementée. ATTENTION NE PAS LIRE LA QUATRIEME DE COUVERTURE !

Notation : 12/20

NB : Merci à ma cousine pour sa relecture et pour avoir pris le temps de corriger mes fautes d’orthographes.