Cher(e) voyageur(e),

Cela fait des années que je vais à Rome. Mon premier voyage, j’avais 2 mois. Je pourrais dire que je connais Rome comme ma poche. Pourtant, quand je pense en avoir fait le tour, il y en a encore. C’est comme ça qu’au détour d’une conversation, ma tante me dit : « tu connais Villa Torlonia ? ». Et moi, je cherche comme à un examen dans les tréfonds de ma mémoire, et rien, néant. C’est donc suite à cette conversation, que nous nous sommes dirigés vers la Villa Torlonia sur Via Nomentana pour une visite guidée de la Serra Moresca (Serre Mauresque).

Villa Torlonia est une villa avec jardin qui appartenait au Prince de Torlonia. Le Jardin est accessible au public. Les différentes parties architecturales et leur accès est payant. Le pass pour les différentes parties m’a couté 7 euros. Et il y a de quoi faire (je ne parle pas de la visite guidée, car pour le coup, je n’en ai aucune idée).

La visite guidée concernait essentiellement la Serre. Nous y sommes allée un après midi, car c’est le moment propice pour pouvoir admirer les jeux de lumière sur les vitraux.

Alors tout ça, c’est bien gentil mais qui sont ces Princes de Torlonia, des illustres inconnus ?

C’est à l’origine une famille Française, d’origine Auvergnat. Dans les années 1750, alors que les nobles n’avaient plus d’argent, les Torlonia leur prêtent de l’argent à des taux d’intérêt, n’en parlons pas ! Ils se font de l’argent comme ceci, et deviennent riches. Ils logent à Rome, à la Trinita dei Monti. Peut-être ont-ils senti la révolution pointée son nez ? C’est Giovanni Torlonia qui fondent la Banque Torlonia, quand ils ont tellement d’argent, qu’il en sort par tous les pores de leur peau. Il tient même les cordons de la bourse du Vatican. Est-ce que ça vous étonne si je vous disais que le Pape Pi IV crée pour eux le statut de Duc de Bracciano et Comte de Pisciarelli. Un des neveux de Giovanni fut même maire de Rome. Bref, une famille qui a su s’imposer, surfer sur la vague mais cela a-t-il durer ?

La serre a été récemment restaurée. Il faut savoir que les vitraux d’origine ont tous été brisé. Elle vient d’ouvrir ses portes après des années de restauration. L’objectif des Torlonia était d’impressionner et d’étonner. La serre est un endroit où il fait particulièrement chaud, cela ne les empêchait pas d’organiser des réceptions.

Le jeu de lumière 15h30 en mi octobre !

Il y a même une baie vitrée. Derrière cette baie vitrée, il y a une petite salle pour mettre un petit orchestre à l’occasion de réception. Imaginez-vous danser dans ce décor ?

Nous sortons de la Serre par ce qui aurait du être l’entrée. Et, étonnant, nous tombons sur des ruines romaines. C’est sûre, ça en jette d’avoir des ruines dans son jardin. Et si je vous disais que c’était des fausses. Déceptions, étonnements et l’impression d’avoir été trompé.

Oui, les Torlonia ont bien fait faire des imitations dans le but d’impressionner le public. D’ailleurs cette entrée à ciel ouvert d’aujourd’hui, si je vous disais qu’à l’époque des bal et des réceptions, c’était une grotte? Ils sont fous ses romains. J’avais tellement envie de la placer celle-là. Pourquoi n’a-t-on aucune trace de cette grotte ? L’architecte en charge de la construction avait prévenu les Torlonia que ce n’était pas une bonne idée et que la structure n’était pas adapté. Les Torlonia ont fait la sourde oreille, comme c’est commode et ça s’est effondré. Il ne reste que le rond point : la fontaine et l’entrée de la grotte où l’on peut lire : Lac des nymphes.

Une autre construction étrange, la Casa delle Civette, pour le coup, j’étais trop loin de la guide et mon attention faiblissait. Je vous relaterais donc que les grandes lignes, puis je vous fais un diaporama photo (prise avec appareil photo ou portable, elles sont un peu lourdes, soyez patient pour l’affichage). Cette maison vu de l’extérieur est un amas d’architecture diverse et varié. Elle semble avoir subi des rajouts.

Cependant, la encore, les Torlonia induisent leur public en erreur. Elle a été construite d’emblée comme ceci. Elle fut la résidence du dernier Principe Torlonia qui s’éteignit en 1936. Aujourd’hui, l’intérieur n’a plus rien à voir avec une maison. En effet, dans ses murs, elle abrite le musée des vitraux. Rome était connu pour ses vitraux. Elle avait encore une grande famille d’artisan vitraux jusqu’au COVID.

Cependant, pourquoi le Prince des Torlonia est allé vivre dans la maison des chouette ou Casa delle Civette. La Maison Pincipale (Casino Nobile) a été loué ou plutôt donné à partir des années 1920 à la famille de Benito Mussolini. Le flaire des Torlonia avait vu juste, mais à partir des années 20, on peut dire qu’il n’était plus ce qu’il était. Le dernier Prince c’est éteint avant de connaître le sort du Duce. Le Casino Nobile est lui aussi très particulier, riche, des peintures en très bonne état et des salles avec différentes inspirations : arabes, égyptienne… Je vous laisse chercher.

Après cette sortie culturelle très intense pour moi, car comme vous avez pu le constater, j’ai bu et assimilé les informations. Nous sommes allé au Café Novecento pour le goûter : un cappuccino et une part de tarte (Torta di mele limone e mi pare mandorle). Le cappuccino réussi et la tarte très bonne douce, moelleuse et savoureuse, l’emplacement très chouette, décoration chic par contre comme c’est un lieu assez chic la serveuse hautaine. Heureusement le sourire et la gentillesse de la patronne ont su adoucir le moment.

Fin de journée.

J’espère que cet article vous aura plu.

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)