Cher(e)s voyageur(e)s,

J’avais beaucoup aimé la saison 1, la saison 2 m’a laissée sur ma faim. J’étais moins prise par l’intrigue, mais surtout par les personnages. Anthony m’a convaincu que très moyennement. Je le trouvais plus sympathique et respectueux des femmes dans le livre. J’ai des souvenirs du livre et il était sérieux, mais aussi très aimants avec ses frères et sœurs. Il est aussi hanté par la mort de son père, ce qui donne lieu à un quiproquo que je n’ai pas trouvé. La responsabilité de la famille l’écrase. Il cherche un exutoire et c’est les femmes. 

Kate Sharma est une femme charismatique, elle prend de la place. L’héroïne du roman me semblait plus modeste, mais avec une langue acérée quand il s’agit de la famille. Edwina est peut-être celle qui correspond le plus à l’image de son personnage : une jeune fille naïve et rêveuse avec un bon caractère. Elle est simple. J’ai eu un peu plus de mal avec Kate Sharma. Les sœurs Sharma m’ont plu même si j’avoue qu’il m’a fallu du temps pour me sortir l’idée que je m’étais faite de Kate.

Je me suis lancée assez facilement dans la romance de ces deux personnages. Ils luttent contre leurs sentiments et les non-dits entre eux provoquent des tensions. Ils sont aveugles et gouvernés par leur devoir. Vont-ils finir par ouvrir les yeux ? 

Éloïse continue de nous ravir avec sa langue acérée et ses enquêtes infructueuses… enfin pas tant que ça. Cela pète bien. Claudia Jessie, l’actrice est vraiment dans le personnage, emportée et passionnée. Son duo avec Pénélope me fait toujours aussi rire et me rend triste, car on sait que Pénélope est Lady Whistledown. Leur amitié est-elle en péril à cause de ce terrible secret ? En tout cas, Éloïse va connaître le feu des projecteurs et ce sera loin d’être plaisant.

J’avoue que j’ai toujours le même faible pour le personnage de Pénélope, elle est douce, pleine de ressources, mais aussi tellement émouvante. Elle s’est construite malgré sa famille, un vrai handicap. Sa mère est odieuse dans les romans, dans la série, elle est machiavélique. 

Bénédicte apparaît un peu plus, son air est toujours aussi malicieux et espiègle. Son personnage en prend un coup, j’ai hâte de voir comment il va réagir. 

Un personnage manque à l’horizon, Rege-Jean Page soit le Duc de Hastings. Dommage qu’il ne soit pas là. 

Les costumes sont toujours aussi beaux, les paysages et les décors sont recherchés. La robe d’Éloïse est juste, waouh, même si la plume, c’est un peu trop. Les Sharma sont aussi vraiment splendides dans leur robe. Leur teint de peau et les robes sont tellement bien combinés. 

En bref, si mon avis est moins positif, Kate et Anthony sont exploités, mais de manière superficielle. J’ai quand même hâte de voir l’adaptation de la suite. 

Note : 7 sur 10.

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)