Fragment de livre en guise de mise en bouche :

« L’Américain semble surpris par ma remarque.
— Déçue ? Pour quelle raison ?
— Je n’ai pas trouvé Cookie ce matin. Je croyais qu’il devait rester jusqu’à Noël. Aurait-il oublié de revenir nous voir ?
— Bien sûr que non ! me répond Will avec conviction. Il prend sa mission très à cœur.
Il pointe le doigt vers le plafond.
— Tu as pensé à regarder au-dessus de toi ?
Je lève la tête et découvre l’elfe, qui descend en tyrolienne sur un filin accroché entre le garde-corps de la mezzanine et le conduit de la cheminée.
— Il a décidé de s’élever pour nous surveiller d’en haut, m’explique Will.
Je n’avais pas réalisé que la tâche de Cookie se révélerait aussi acrobatique !
— Il n’a pas trop le vertige, là-haut ?
— Il est prêt à tout pour accomplir son devoir. »

Mon avis :

Hélène a perdu sa mère, il y a un an. Son père s’est éloigné petit à petit. Elle commence à sortir la tête de l’eau, mais parfois, elle coule. Elle a besoin de pleurer qu’elle pleure. C’est normal la procédure de deuil peut-être longue. 

Roh ! la ! la ! Pauline m’a agacé, c’est fou, rouh… Il m’a fallu attendre les trois quarts du roman pour la comprendre un peu mieux, mais même comme ça j’ai eu du mal. Ses intentions ne sont pas mauvaises, mais elle manque de tact, d’empathie et puis, quel égoïsme ! Non, mais je rêve ! OK elle est loin d’avoir tout pour elle et elle a des excuses, néanmoins ça n’excuse pas tout selon moi. Hélène mérite la compréhension, le réconfort et de prendre le temps de panser ses blessures.  

Comme Hélène, j’ai perdu quelqu’un de cher et le deuil est loin de pouvoir se faire en quelques semaines ou mois ou années. Il prend son temps surtout pour quelqu’un d’aussi proche qu’un parent. Hélène et son chagrin sont assez attendrissants, même si elle est passive et apathique. Elle subit les râles de Pauline et se rebelle peu. Certes, c’est un moyen comme un autre d’éviter le conflit, de parler ouvertement ou de s’expliquer. Cependant, il y a également une limite à ce que l’on peut supporter et Pauline abuse franchement. L’auteure justifie son comportement, mais pour moi, il reste difficilement acceptable. Une amie est là pour épauler, pas pour mettre l’autre en difficulté ou mal à l’aise. Pauline est comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. Heureusement, tous ses amis ne sont pas comme ça. Frédérique, un camarade de la faculté, un brin farceur, quand il s’y met, c’est comique. Ensuite, il y a Will, la star du cinéma, sensible et qui possède une véritable âme d’enfants ?

La romance est un baume sur les blessures, même si légèrement explosives. Elle arrive sans prévenir et elle sonne juste. Je ne vous dévoilerais pas l’heureux élu, mais il le mérite. Je l’ai souhaité depuis le début. 

En résumé : une lecture sympa, des personnages qui ne laissent pas indifférents, des situations comiques. Cette lecture ne me laissera pas de souvenir impérissable, mais j’ai passé un bon moment en sa compagnie. 

Note : 3 sur 5.

D’autres avis sur la toile :

Le Temps d’une Chronique, Les passions de Vie de fun, Ma boîte aux lettres, Rowena bookine, Océan livresque, Mademoiselle Maeve

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)